Des micro-algues aux molécules d’intérêt : zoom sur le projet PCV

Emplacement : Laboratoire de physiologie cellulaire et végétale, à Grenoble, France
Partenaire principal : CEA

2013
démarrage de la collaboration entre Total et le CEA
non
Culture micro-algues Culture micro-algues

Chez Total, nous nous sommes engagés dans la voie de la recherche dite des « phototrophes », en partenariat avec le CEA et d’autres membres académiques du PCV, le laboratoire de Physiologie Cellulaire et Végétale. Grâce à la photosynthèse, les micro-algues produisent directement à partir du CO2 et de la lumière des molécules pouvant complémenter le portefeuille de produits de Total. Notre partenariat vise à optimiser les micro-algues en vue d’accroître les rendements et de baisser les coûts de production.

Plusieurs verrous technologiques limitent l’utilisation actuelle des microalgues, tant en termes de quantité de biomasse qu’il est possible de produire par unité de surface qu’en termes de qualité de cette biomasse (contenu en molécules d’intérêt). Il faut donc entre autre, optimiser les propriétés de ces microorganismes afin d’abaisser les coûts de production, aujourd’hui trop élevés pour adresser les marchés de commodités. 
 
Ainsi, les équipes de Total Energies Nouvelles et du CEA ont conçu un programme commun de recherche afin de contribuer à lever certains de ces verrous. Les recherches, impliquant des chercheurs du CEA, du CNRS et de Total, seront menées au Laboratoire de Physiologie Cellulaire & Végétale (PCV) une unité de l’Institut de Recherches en Sciences et Technologies (iRTSV) au CEA Grenoble.