La Mède : un site tourné vers les énergies d’avenir

Emplacement : Châteauneuf-les-Martigues, France
Activités : production de biodiesel HVO, de biojet, d’Avgas, d’AdBlue, plateforme de logistique et de stockage, école de formation sur installations réelles, ferme solaire 
Capacité : 500 000 t/an de biocarburants
Mise en production : Juillet 2019

1re
bioraffinerie française de taille mondiale
non
Raffinerie La Mède Raffinerie La Mède

Notre Groupe a annoncé en 2015 sa volonté de transformer sa raffinerie de La Mède pour en faire un site unique en France, tourné vers des énergies d’avenir, porteuses de croissance pour Total et pour la région. 

Le site accueille ainsi notamment la première bioraffinerie française de taille mondiale qui permettra de répondre à la demande croissante en biocarburants.

La Mède, une des plus grandes bioraffineries d'Europe

Identifié par l’Agence Internationale de l’Energie comme un des leviers pour contenir le réchauffement climatique, les biocarburants sont pleinement inscrits dans notre stratégie. Nous produisons des biocarburants depuis plus de 20 ans et nous sommes aujourd’hui leader de leur distribution en Europe.

Notre bioraffinerie de La Mède, la 1re bioraffinerie de taille mondiale en France et une des plus grandes d’Europe, vise à répondre à la demande croissante en biocarburants. 

Opérationnelle depuis juillet 2019, elle a une capacité de production annuelle de 500 000 tonnes de biodiesel de type HVO. La technologie HVO1 choisie est française, développée par IFP Énergies nouvelles et commercialisée par sa filiale Axens. Elle permet de produire un biocarburant durable de grande qualité, d’une nature similaire aux carburants fossiles et donc sans impact sur les moteurs.

La bioraffinerie a été conçue pour produire des biocarburants à partir différents types d’huiles : des huiles végétales certifiées durables selon les critères de l’Union Européenne, des huiles usagées, des huiles résiduelles et des graisses animales. La Mède traitera ainsi 60 à 70 % d’huiles végétales brutes 100% durables (colza, tournesol, soja, palme, maïs ou nouvelle plante du type carinata) et 30 à 40 % de matières premières issues de retraitement de déchets (graisses animales, huiles alimentaires usagées et huiles résiduelles). Total s'est engagé à traiter chaque année au maximum 300 000 tonnes d'huile de palme par an, soit moins de 50 % des volumes de matières premières qui seront traitées sur le site, et au minimum 50 000 tonnes de colza français afin d’assurer un débouché supplémentaire à l’agriculture française. Toutes les huiles utilisées seront certifiées durables selon les critères définis par l’Union Européenne. Par ailleurs, dans le cadre de son approvisionnement en huile de palme, Total va plus loin et a mis en place un dispositif de contrôle renforcé de la durabilité et de respect des Droits de l’Homme.

Le projet de bioraffinerie de La Mède s’accompagne également d’un plan d'amélioration continu de son efficacité énergétique, avec pour objectif de diminuer de 8 % sa consommation d'énergie à l’horizon 2020.

1 Hydrotraitement des huiles végétales

Bernard Pinatel

Les biocarburants sont une énergie renouvelable à part entière et une solution immédiatement disponible pour réduire les émissions de CO2 du transport routier et aérien. Lorsqu’ils sont produits à partir de matière première durable, comme c’est le cas à La Mède, ils émettent au moins 50 % de CO2 en moins que les carburants fossiles.

Bernard Pinatel
Directeur Raffinage-Chimie de Total

Un site polyvalent tourné vers l'avenir

La création de la bioraffinerie de La Mède s’inscrit dans un projet de transformation global de la plateforme, comprenant cinq autres volets :

1. Développement de la production d’Avgas

Le projet prévoit le développement de la production d'Avgas (carburant dédié à l’aviation civile) grâce au maintien de l’unité de reformage existante. Total est le seul producteur d’Avgas en France.

L’unité de reformage permettra également de continuer à alimenter l’industrie pétrochimique locale et de fournir l’hydrogène nécessaire à la bioraffinerie.  

2. Création d’une plateforme logistique de stockage flexible et multimodale

Une nouvelle plateforme de logistique et de stockage de diesel, d’essences, de jet fuel et de fuel domestique a démarré en avril 2017. D’une capacité de 1,3 million de m3, elle contribue à l’activité du Grand Port Maritime de Marseille.

3. Création d’une unité de production AdBlue

Une unité de production AdBlue d’une capacité de 50 000 m3 par an a été créée. Cet additif permet de réduire les émissions d’oxydes d’azote des moteurs diesel (poids lourds et véhicule de tourisme). 

4. Lancement d’un centre de formation OLEUM 

Le site abrite le second centre OLEUM de Total. Réplique du centre du même nom implanté sur notre Etablissement des Flandres, situé à Dunkerque dans le nord de la France, ce centre de formation aux métiers de l’industrie est une des rares écoles de formation au monde sur installations réelles. Plus de 2 000 personnes pourront y être formées chaque année.

Le centre OLEUM de La Mède mettra par ailleurs à disposition une plateforme de démonstration digitale permettant d’expérimenter des projets digitaux en conditions réelles et dans le milieu industriel de Total.

OLEUM, centres de formation, à taille réelle, aux métiers de l’industrie

5. Construction d’une ferme solaire haute performance

Fin 2017, une ferme solaire dotée des cellules haute performance SunPower, filiale du Groupe, est entrée en production sur le site de La Mède. Sa capacité de production est de 8 MW, l’équivalent des besoins en électricité d’une ville de 13 000 habitants.

Contribuer à l’emploi local, soutenir le dynamisme du territoire

Le projet de transformation de La Mède permet de donner un avenir pérenne à la plateforme. Nous allons ainsi maintenir 250 emplois sur le site, sans aucun licenciement, sans mobilité géographique contrainte et avec des solutions sur mesure trouvées pour chacun. 

Un effort soutenu de formation a été mis en œuvre : un programme de formation de 63 000 heures a ainsi été déployé pour accompagner la reconversion de nos collaborateurs à de nouveaux métiers.

Nos équipes ont aussi travaillé avec les différents acteurs institutionnels et économiques de la Région. L’objectif : soutenir l’emploi et l’activité dans la durée, en favorisant le développement d’activités innovantes et porteuses de croissance. Dans le cadre de la reconversion du site de La Mède, 65 % des commandes ont été passées à des entreprises locales, ce qui représente 800 emplois et 142 millions d’euros.

Dans cette optique, fin 2016, Total a signé avec l’Etat, la région PACA et la métropole Aix-Marseille-Provence, une convention volontaire de développement économique et social de 5 millions d’euros. Elle prévoit plusieurs modes d’intervention, dont entre autres, des initiatives en faveur de l’emploi, le soutien aux entreprises de sous-traitance et le soutien à l’implantation de projets industriels sur le bassin de l’Etang de Berre Fos sur Mer.

Total Développement Régional a également signé, en janvier 2016 un partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille-Provence (CCIMP), pour renforcer le déploiement de nos dispositifs d’aide financiers auprès des PME du territoire et pour identifier les besoins des acteurs industriels locaux en compétences et en formation.