BioTfueL : vers un développement des biocarburants de 2e génération

Emplacements :
Prétraitement : site du groupe Avril à Venette, France
Gazéification, purification et synthèse : site de Total, à     Dunkerque, France

Partenaires : Axens, CEA, IFP Energies nouvelles, Avril, ThyssenKrupp Industrial Solutions, Total

 

2020
date cible pour avoir démontré la technologie
non
Opérateur dans une usine de production de sucre de canne visant à proposer des produits issus de la biomasse Opérateur dans une usine de production de sucre de canne visant à proposer des produits issus de la biomasse

Nous avons lancé avec cinq partenaires le projet BioTfueL qui vise à convertir, par voie thermochimique, de la biomasse lignocellulosique (paille, résidus forestiers, cultures dédiées…) en biocarburants. L'objectif : développer une chaine complète de procédés pour produire du biogazole et du biokérosène de 2e génération.

Le projet BioTfueL vise à développer un procédé innovant de gazéification de biomasse en bio-gazole et biokérosène de grande qualité. La gazéification permet d’élargir le spectre de biomasse utilisable pour la production de bio-carburants et d’utiliser la lignocellulose (coproduits agricoles, résidus forestiers ou biomasse spécifique). Ce procédé permet également de pouvoir traiter des charges fossiles en mélange avec de la biomasse, notamment pour tenir compte du caractère saisonnier de la ressource.

Les biocarburants produits seront exempts de soufre et de composés aromatiques. Ils seront utilisables, seuls ou en mélange, dans tous types de moteur diesel et turboréacteurs d'avion.
 
A l'issue du projet BioTfueL, la chaîne de procédés sera transposable à l’échelle industrielle.
Projet BioTfueL : des biocarburants grâce à la thermochimie
Projet BioTfueL : des biocarburants grâce à la thermochimie
Projet BioTfueL : des biocarburants grâce à la thermochimie

Après avoir été prétraitée (séchage, broyage et torréfaction), la biomasse est gazéifiée. Les gaz de synthèse produits sont conditionnés, puis transformés en mélange d’hydrocarbures grâce à la synthèse de Fischer-Tropsch et prêts à devenir du carburant.

Quel planning ?

Après 5 années de R&D, le projet aborde la phase de construction d’une plateforme de démonstration dont le démarrage est prévu en 2017. Total a souhaité installer les unités de gazéification et de synthèse sur le site de l’établissement des Flandres de Dunkerque (France) afin de soutenir le développement économique local.

Le projet BioTFuel