Total fournira en GNL les plus gros porte-conteneurs du monde

04/12/2017

CMA CGM vient d’annoncer l’acquisition de neuf porte-conteneurs d’une capacité record qui seront mis en service à partir de 2020. Cet acteur majeur du transport maritime mondial est le premier à choisir pour ce type de navire une propulsion au GNL, solution de loin la plus respectueuse de l’environnement. Il s’est donc tourné vers Total et sa filiale Total Marine Fuels Global Solutions, qui lui fournira 300 000 tonnes de GNL par an pendant dix ans. 

Ce faisant, les deux partenaires effectuent une avancée majeure en termes de protection de l’environnement, le GNL marin ayant de sérieux avantages sur le fuel conventionnel.

Olivier Jouny

Explications d’Olivier Jouny, directeur général de Total Marine Fuels Global Solutions (TMFGS).

Pouvez-vous nous décrire les activités de Total Marine Fuels Global Solutions (TMFGS) ?

Olivier Jouny / Le métier de TMFGS est d’approvisionner en carburant des navires, ce que dans le métier on appelle « avitaillement ». Nous sommes des pompistes pour bateaux géants ! Nous fournissons nos clients sur toute la planète, et nous ciblons tout particulièrement les navires de grande capacité. Les carburants que nous fournissons sont de trois natures : le fuel lourd (ou Heavy Fuel Oil - HFO), le gasoil marin (MGO), et désormais le Gaz Naturel Liquéfié (GNL) sur lequel nous mettons particulièrement l’accent.

Pourquoi le GNL est-il appelé à se développer sur ce marché ? Quels sont ses avantages ?

Pensez que les 15 plus grands porte-conteneurs du monde, qui circulent au fuel lourd, produisent à eux seuls autant d’oxydes de soufre que tout le parc mondial de véhicules légers. Il y a donc un enjeu environnemental très fort. C’est dans ce contexte que l’Organisation Maritime Internationale (OMI) fait évoluer sa réglementation : en 2020, elle imposera de limiter la teneur en soufre des carburants à 0,5 %, contre 3,5 % aujourd’hui. À terme, on peut penser que la limite tolérée sera abaissée à 0,1 %, comme cela est déjà le cas dans des régions particulièrement exigeantes dites « Emission Control Areas » (ECA), en Europe du Nord, en mer Baltique, ou sur les côtes des États-Unis par exemple. En développant déjà le GNL, on fait d’une pierre deux coups : on permet à nos clients de se conformer dès aujourd’hui à une réglementation plus exigeante, et on se positionne sur un marché prometteur.

Comment le contrat avec CMA CGM répond-il à cet impératif ?

Cet accord sert notre ambition pour plusieurs raisons. D’abord, nous serons les premiers à avitailler en GNL des porte-conteneurs d’une telle dimension. Total sera un pionnier en la matière, profitant du choix précurseur de CMA CGM de faire fonctionner ses navires au gaz. Ensuite, les termes de l’accord nous offrent une grande visibilité : le contrat aura une durée de 10 ans, avec des volumes d’environ 300 000 tonnes par an. Sans compter que Total a négocié un accord de principe pour la fourniture de lubrifiants pour ces neuf navires. Ce contrat avec CMA CGM est un très beau partenariat industriel et stratégique !

Quels sont les ambitions de Total sur ce marché spécifique ?

Avec cette opération qui représente environ 75 % du marché émergent du GNL soute, Total devient un acteur majeur. Le marché se diversifie, et Total veut devenir non seulement un fournisseur de carburants, mais également de services. Nous nous pensons comme un acteur multi-énergies, et multi-solutions.

TMFGS en bref

Total Marine Fuels Global Solutions est l’entité de Total en charge de la commercialisation des soutes au niveau mondial. Elle constitue un point de contact unique pour une gamme complète de solutions et de services de carburants marins innovants et efficaces.
  • 5 millions de tonnes vendues en 2016
  • 300 clients à travers le monde
  • 35 employés répartis entre Singapour, Paris et Genève