Total signe avec Occidental un accord sous condition en vue de l’acquisition des actifs africains d’Anadarko

05/05/2019

Actualités

Paris, le 5 mai 2019 – Total annonce avoir signé un accord engageant avec Occidental en vue de l’acquisition des actifs d’Anadarko en Afrique (Algérie, Ghana, Mozambique et Afrique du Sud) pour un montant de 8,8 milliards de dollars, dans l’éventualité d’un succès de l’offre en cours de Occidental pour le rachat de Anadarko. Cette transaction est donc conditionnée à la signature et à la finalisation de l’acquisition envisagée de Anadarko par Occidental ainsi qu’à l’approbation par les autorités compétentes. La finalisation de la transaction entre Occidental et Total devrait avoir lieu en 2020.

Les actifs acquis seraient :

  • Algérie : opérateur des blocks 404a et 208 avec une participation de 24,5% dans le bassin du Berkine (champs d’Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk) dans lesquels Total détient déjà 12,25%. En 2018, la production de ces champs a été de 320 kbep/j de pétrole.
  • Ghana : des participations de 27% dans le champ de Jubilee et 19% dans les champs de TEN. En 2018, la production de ces champs a été de 143 kb/j de pétrole et de gaz.
  • Mozambique : avec une participation de 26,5%, opérateur de l’Area 1 sur laquelle un projet LNG de 12,8 Mt par an est largement dérisqué et proche de la décision finale d’investissement. L’Area 1 contient plus de 60 Tcf de ressources de gaz dont 18 Tcf seront valorisés au travers de deux premiers trains de GNL dont le démarrage est attendu en 2024.
  • Afrique du Sud : licences d’exploration proches de Brulpadda, découverte réalisée récemment par Total.

L’ensemble de ces actifs représente environ 1,2 milliards de barils de réserves prouvées et probables, dont 70% de gaz, ainsi que 2 milliards de barils de ressources long terme de gaz naturel au Mozambique. La production en quote-part était de 96 kbep/j en 2018 et devrait croître à environ 160 kbep/j d’ici 2025.

« Si elle se réalise, l’acquisition d’Anadarko par Occidental nous offre l’opportunité d’acquérir un portefeuille d’actifs de classe mondiale en Afrique, ce qui renforcerait notre position de leader parmi les sociétés privées internationales sur le continent. Nous avons expliqué que nos activités de M&A créeront de la valeur en jouant sur nos forces et en améliorant notre portefeuille et c’est exactement ce que nous pouvons réaliser ici. Nous pourrions ainsi tirer parti de notre expertise dans le GNL en opérant un projet majeur au Mozambique et dans l’offshore profond au Ghana et nous deviendrions opérateurs d’actifs pétroliers majeurs en Algérie dans lesquels nous sommes déjà partenaires. Nous pourrions également créer de la valeur en ajoutant des ventes à notre portefeuille GNL en croissance, dans un marché du GNL sur lequel nous sommes déjà le deuxième acteur privé. Nous avons démontré le succès de cette stratégie lors de l’acquisition récente de Maersk Oil » a commenté Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total. « Total s’est engagé à exécuter cette transaction dans les meilleures conditions, dans le cas où l’offre d’Occidental serait retenue pour l’acquisition d’Anadarko. Cette transaction permettrait à Total et à Occidental de sortir tous les deux gagnants. Total accèderait à plus de 3 milliards de barils de ressources et Occidental renforcerait son bilan suite à l’acquisition d’Anadarko en revendant immédiatement les actifs à l’international de Anadarko. »

Malgré l’investissement à venir dans Mozambique LNG, cette acquisition génèrerait un cash-flow net positif dès 2020 même pour un prix du baril inférieur à 50 $/b de Brent, et plus de 1 milliard de dollars par an de cash-flow net à partir de 2025 après le démarrage de Mozambique LNG. En conséquence, Total confirme le maintien de la politique de retour à l’actionnaire 2018-2020 annoncée précédemment : augmentation du dividende de 10% sur la période 2018-2020 et rachat d’actions pour 5 milliard de dollars. 

* * * * *

À propos de Total :

Total est un acteur majeur de l'énergie, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone. Nos 100 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus abordable, plus propre et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, notre ambition est de devenir la major de l’énergie responsable.

Total contacts :

Relations Médias : +33 1 47 44 46 99 l presse@total.com l @TotalPress
Relations Investisseurs : +44 (0)207 719 7962 l ir@total.com 

Avertissement :

Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Il contient des informations qui étaient privilégiées jusqu’à leur publication. Les entités dans lesquelles TOTAL S.A. détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL S.A. ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « TOTAL », « Groupe TOTAL » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs. Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL S.A. ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.

Nous contacter

Mail : presse@total.com

Tél. : +33 1 47 44 46 99

Twitter : @TotalPress

Partagez ce contenu

  • LinkedinPartagez