Total renforce son partenariat international avec Qatar Petroleum

27/08/2019

Actualités

Paris – Total et Qatar Petroleum ont renforcé leur partenariat international en signant plusieurs accords permettant à Qatar Petroleum d’acquérir une partie des participations de Total sur son domaine minier en Namibie, au Guyana et au Kenya. A la clôture de ces transactions, qui restent soumises à l’approbation des autorités compétentes, Qatar Petroleum deviendra partenaire de Total dans chacun des pays suivants :

  • Namibie
    Total cèdera à Qatar Petroleum une participation de 30% dans le bloc 2913B et conservera une participation de 40%. Total cèdera également à Qatar Petroleum 28,33% dans le bloc 2912 et conservera 37,78%. Ces deux blocs sont situés en eaux profondes, dans le bassin Orange au large de la Namibie. Un premier puits d’exploration est prévu l’année prochaine sur le bloc 2913B.
     
  • Guyana
    Qatar Petroleum aura 40% de la société détenant les participations existantes de Total sur le bloc Orinduik (25%) et Kanuku (25%), Total conservant 60% de cette société. Ces permis sont situés dans le bassin prolifique du large du Guyana et sont adjacents au bloc Stabroek. Après la découverte de Jethro réalisée sur le permis d’Orinduik ce mois-ci, un second puits d’exploration (Joe-1) est actuellement en cours sur ce même bloc. Il sera suivi d’un troisième (Carapa-1) plus tard dans l’année sur le permis de Kanuku.
     
  • Kenya
    Total transfèrera, conjointement avec ENI, une participation combinée de 25% dans les blocs L11A, L11B et L12 à Qatar Petroleum, réduisant sa participation propre de 45% à 33,75%. Ces trois permis sont situés en eaux profondes, au large du Kenya, et un puits d’exploration est prévu sur le bloc L11B en 2020.

 

Après avoir réalisé notre première découverte ensemble, et l’ouverture d’une nouvelle province gazière sur le prospect de Brulpadda en Afrique du Sud, ces accords constituent une nouvelle étape dans le partenariat privilégié entre Total et Qatar Petroleum, » a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général Exploration-Production de Total. « En tant que partenaire de long-terme dans un pays où nous avons développé une présence historique, nous sommes heureux de pouvoir continuer à accompagner le développement à l’international de Qatar Petroleum par notre collaboration, comme nous l’avons fait par le passé. »

 

En 2013, Qatar Petroleum est devenu actionnaire de Total E&P Congo, détenant 15% de son capital. En 2018, Total a cédé une participation de 25% dans le permis 11B/12B qu’il opère en Afrique du Sud, sur lequel la découverte de Brulpadda a eu lieu récemment. 

 

À propos de Total
Total est un acteur majeur de l'énergie, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone. Nos 100 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus abordable, plus propre et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, notre ambition est de devenir la major de l’énergie responsable.

* * * * *

Total contacts 

 

Avertissement
Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL S.A. détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL S.A. ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « Total », « Groupe Total » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs.
Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL S.A. ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document
.

Partagez ce contenu

  • LinkedinPartagez