Signature du premier accord mondial du groupe Total avec le syndicat IndustriALL Global Union

22/01/2015

Communiqué de presse

ParisTotal renforce son engagement d’employeur responsable en signant aujourd’hui un accord mondial avec la fédération syndicale IndustriALL Global Union qui représente plus de 50 millions de salariés, des secteurs énergétique, minier, manufacturier et industriel dans 140 pays.

L’accord signé à Davos par Patrick Pouyanné, directeur général de Total et Jyrki Raina, secrétaire général d’IndustriALL Global Union, en présence de Guy Ryder, directeur général de l’Organisation Internationale du Travail, porte sur :
  • la promotion des droits de l’homme au travail et de la diversité : avec des engagements en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,
  • la participation des salariés et de leurs représentants au dialogue social et à son développement,
  • la santé et la sécurité au travail : priorités absolues pour tout intervenant, le choix des entreprises prestataires et des fournisseurs se fait en privilégiant leur capacité à adhérer à la politique de Total en la matière,
  • un socle de prévoyance,
  • l’anticipation et l’accompagnement des évolutions d’organisation,
  • la responsabilité sociétale : Total développe ses activités en harmonie avec les communautés environnantes.
« Je me réjouis de la signature de ce premier accord avec IndustriALL Global Union qui a pour ambition d’étendre à l’ensemble de nos activités dans le monde la tradition d’engagement social du Groupe à travers un dialogue social et une protection des salariés de qualité » déclare Patrick Pouyanné, directeur général de Total.
 
Concrètement, Total développe un système de prévoyance garantissant une couverture minimale de 2 ans de salaires en cas de décès du salarié, quel que soit son pays de résidence. Autre exemple : les absences pour maternité n’auront pas d’impact négatif sur la rémunération ou l’évolution des salariées, à travers le monde. 
 
Un comité réunissant Total et IndustriALL doit se réunir annuellement pour s’assurer de la mise en œuvre de l’accord, identifier les bonnes pratiques et les promouvoir.
 
 « Nous rendons hommage à Total pour son engagement en faveur de meilleurs droits et conditions pour les travailleurs et travailleuses. L’accord entre IndustriALL et Total affirme clairement que les droits et libertés des syndicats seront respectés dans l’ensemble des sites d’activité de l'entreprise et de sa chaîne d'approvisionnement mondiale. Total s’engage à maintenir une stricte neutralité par rapport au fait syndical et est disposé à rompre les contrats avec ses fournisseurs s’ils venaient à enfreindre l’accord. C’est un message fort adressé aux fournisseurs de Total et qui apporte un niveau de protection inédit pour ses salariés », indique Jyrki Raina, secrétaire général d’IndustriALL Global Union.
 
« Je me réjouis de la signature de cet accord signé entre Total et IndustriALL Global Union, organisation qui représente des millions de travailleurs à travers le monde et apporte une large contribution au combat pour de meilleures conditions de travail et pour les droits syndicaux. Des sociétés comme Total ont un rôle majeur à jouer pour promouvoir le travail décent dans les pays où elles sont présentes et pour  permettre à leur personnel de bénéficier de mesures concrètes visant à améliorer leur quotidien au travail » précise Guy Ryder, directeur général de l’Organisation Internationale du Travail.
 
Cette signature marque une nouvelle étape dans le développement du dialogue social du Groupe, notamment au niveau de la négociation transnationale initiée au périmètre européen depuis une dizaine d’années.
 
Le premier comité de suivi annuel se réunira au premier semestre 2016. 

 

Nous contacter

Mail : presse@total.com

Tél. : +33 1 47 44 46 99

Twitter : @TotalPress

Partagez ce contenu

  • LinkedinPartagez