« À Vorsino, des lubrifiants "made in Russia" pour nourrir notre croissance »

18/10/2018

Le 15 octobre a été inauguré le « blending » de Vorsino, au sud de Moscou. Un investissement qui conforte la dynamique de croissance des lubrifiants et offre une nouvelle démonstration de l’engagement du Groupe dans ce pays stratégique. Mathieu Soulas, directeur Lubrifiants et Fabien Voisin, directeur général de Total Vostok, décryptent les enjeux du projet.

Fabien Voisin & Matthieu Soulas

Que produit cette usine ? 

Mathieu Soulas / Ce que l’on appelle « blending », c’est une usine dans laquelle sont mélangés les composants servant à produire des lubrifiants, à savoir des huiles de base et des additifs. Dans celle de Vorsino, qui allie le meilleur de la technologie et de nos standards, nous pourrons produire des lubrifiants de nos différentes gammes, respectant les spécifications les plus exigeantes. D’une capacité de 40 000 tonnes par an initialement, elle dispose d’une flexibilité qui nous permettra de monter jusqu’à 75 000 tonnes, pour suivre la demande croissante des volumes de la filiale et répondre à nos ambitions sur les marchés concernés. Elle est au cœur d’un parc industriel desservi par le rail et dotée de capacités de stockage intégrées, ce qui nous permet d’optimiser l’approvisionnement en matières premières et la distribution de nos produits.

Pourquoi avoir choisi de l’installer en Russie ?

Fabien Voisin / Ce choix répond à deux logiques. D’abord, commerciale : nous serons au plus près de nos clients. La Russie bien sûr, où sera écoulée 80 % de la production du site, mais également un vaste marché régional qui couvre les pays d’Asie centrale. Le choix de Vorsino répond aussi à une logique économique propre à notre pays-hôte : son besoin de localiser la production industrielle au bénéfice de l’économie russe : 40 % des huiles de base traitées proviennent de Russie, et l’intégralité des packagings seront produits sur place.

M. S. / Le contrat avait été annoncé en Russie il y a deux ans, à l’occasion du FIAC, le forum annuel d’échange entre les investisseurs étrangers et le gouvernement russe. L’inauguration a lieu dans le même contexte aujourd’hui. C’est un nouveau beau symbole de l’engagement de Total dans le pays, de sa volonté d’y investir à long terme, dans l’aval comme dans l’amont, et de jouer un rôle moteur dans l’économie. 

Comment Vorsino contribuera-t-il aux objectifs poursuivis par les lubrifiants à l’échelle du Groupe ?

F.V. / Nous bénéficions de la notoriété attachée à la marque TOTAL : choisir nos lubrifiants, c’est choisir des produits qui inspirent confiance. C’est le défi que nous allons relever en Russie : produire du haut de gamme « made in Russia » à un coût compétitif. Nous avons doublé notre part de marché en Russie en cinq ans, nous voulons poursuivre dans cette dynamique.

M. S. / Pour atteindre nos objectifs, nous devons être proches des marchés et fournir les meilleurs produits. Le blending de Vorsino illustre parfaitement cette stratégie.