L’offshore profond, des ressources stratégiques pour le futur énergétique

30/10/2015

Fpso de Pazflor en Angola
Acteur intégré de la chaine pétrolière et gazière, notre première mission est de produire l’énergie dont le monde a besoin.  Les hydrocarbures situés en offshore profond sont devenus une ressource stratégique pour le futur énergétique ainsi qu’un enjeu majeur du renouvellement des réserves et de l’augmentation de la production.

Un réservoir de croissance

Selon nos études prospectives, les grands fonds marins recèleraient près de 350 milliards de barils équivalent pétrole d’hydrocarbures, soit quelque 8 % des ressources mondiales. Et nous estimons que les deux tiers des ressources pétrolières et gazières situées en offshore profond sont encore à découvrir ! Leur production ne cesse également de croître. En 2015, elle représentait 7,5 millions de barils équivalent pétrole par jour. En 2035, elle devrait compter plus de 18 millions.

Ces chiffres expliquent les efforts considérables déployés par l’industrie pétrolière et gazière - et par Total qui fut un pionnier - pour développer les technologies qui ont permis et qui permettront de repousser les frontières de l’exploration en eaux profondes. Pas de doute : l’offshore profond est un vrai réservoir de croissance, avec lequel il faut compter pour satisfaire une demande en énergie qui ne cesse d’augmenter.

50  
%
du potentiel d’exploration de notre Groupe se trouve dans les grands fonds
15  
%
c’est la production de Total en offshore profond à horizon 2019
Total, 1  
er
opérateur en offshore profond en Afrique de l’Ouest en termes de production

Total, pionnier et leader des grands fonds

Nous avons initié l’exploration en eaux profondes il y a plus de 30 ans, dans les années 1980. Nos efforts ont commencé à porter leurs fruits au tournant du siècle, avec de nombreuses découvertes à la fin des années 1990.

Si découvrir un réservoir en dans ce type d’environnement n’est pas chose facile, le mettre en production est un défi encore plus grand. Cette culture de l’innovation et de l’excellence technologique, inscrite dans notre ADN, nous permet de repousser les limites des développements malgré les contraintes associées à ces zones nouvelles. Au fil des projets, nos ingénieurs et nos équipes de Recherche & Développement ont su trouver les solutions pour s'affranchir de contraintes toujours plus fortes : adaptation à des milieux plus sévères, à des profondeurs d’eau plus importantes, à des fluides plus difficiles, optimisation de la production, préservation de la biodiversité marine... Les domaines où nous avons développé une compétence forte sont vastes : géologie, géophysique, forage, production, supports flottants de production, environnement…

En Afrique de l’Ouest en particulier, la découverte de champs géants en grands fonds a incité le Groupe à réaliser d’importants investissements. Aujourd’hui premier opérateur sur ce bassin, Total y prépare le démarrage de trois nouveaux FPSO d’ici à 2018.

Optimiser nos investissements

Grâce à la mise en œuvre de ces compétences très diverses acquises au fil du temps, nous repoussons sans cesse les obstacles technologiques à l’exploration-production en eaux profondes. Mais au-delà des problématiques technologiques, un élément essentiel est notre capacité à développer les ressources découvertes dans des conditions de rentabilité acceptables. Car si la productivité a augmenté, le coût des projets reste élevé, surtout dans un contexte de prix pétroliers en baisse. Pour y faire face, nous travaillons chaque jour à améliorer notre efficacité grâce notamment à notre Recherche & Développement.
Dans ce contexte, les défis majeurs de nos chercheurs portent également autour de la réduction des coûts de développement et d'exploitation des projets, la valorisation des gisements parfois éloignés de plusieurs centaines de kilomètres des côtes, le développement de technologies de rupture pour produire sous des profondeurs d’eau pouvant aller jusqu’à 3000 mètres et plus, et l’amélioration de l’intégrité de nos installations.

La R&D, levier d’optimisation des investissements

Transformer le potentiel en réalisable signifie tout d’abord développer nos capacités technologiques à explorer ces zones frontières. Cela passe notamment par une amélioration continue de nos technologies en termes d’acquisition et de traitement des données sismiques. C’est la raison pour laquelle Total s’est doté en 2013 de Pangea. Avec Pangea, notre ordinateur supercalculateur, l’un des plus puissants au monde, nous allons en 2016 diviser par trois la durée de nos calculs. Cela nous permet de cartographier avec plus de précision les sous-sols pour mieux placer nos forages. Ainsi, nous gagnons du temps et de l'argent. Nous capitalisons aussi sur nos expertises pour repousser encore les limites en partant à la conquête de l’offshore très profond, en explorant les petits gisements éloignés, en travaillant à la récupération des huiles difficiles ou en améliorant le transport sous-marin sur de longues distances. Le tout, bien sûr, en maîtrisant les risques et en limitant l’empreinte de ces développements sur l’environnement. Cette force de frappe nous permet d’imager des zones géologiquement complexes, notamment sous le sel, avec des résolutions inimaginables il y a encore quelques années.

Nos projets en Exploration-Production

Des aventures humaines hors du commun
Offshore profond

Offshore profond

Nos expertises, nos technologies