En RDC, explorer à proximité d'un environnement naturel à préserver

22/02/2016
virunga-bloc3-graben-albertine.jpg virunga-bloc3-graben-albertine.jpg

En République démocratique du Congo, Total opère le bloc III Graben Albertine à proximité du parc des Virunga, un environnement naturel à préserver.

Localisation : République Démocratique du Congo, dans la région du Lac Albert
Les partenaires : Total opérateur (60 %), Semliki (25 %) et RDC (15 %)

Attribué en janvier 2012, le permis d’exploration du bloc III du Graben Albertine est opéré par Total en partenariat avec la société Semliki et la République Démocratique du Congo (RDC). Le tiers de la surface du bloc III est situé dans le Parc National des Virunga. Total s’est engagé à ne pas travailler sur la partie du bloc III situé dans le parc, en respect de la loi congolaise et des conventions internationales de protection de la biodiversité.

Le parc des Virunga

Le Parc de Virunga a été créé en 1925 et est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979.

Ce parc couvre 790 000 hectares et est localisé sur les provinces de Nord Kivu et de Province oriental dans la région du lac Albert. Le Parc est un long ruban qui s’étend sur une longueur de 300 km alors que sa largeur ne dépasse les 50 km.

Les Virunga présentent une grande diversité de milieux naturels : marécages, steppes, sommets montagneux volcaniques, plaines de lave et savane et une biodiversité de premier plan. La richesse de la faune et de la flore du parc attire régulièrement le tourisme dans cette région peu peuplée dont l’activité repose principalement sur l’agriculture et l’élevage.

Des retombées sociales et économiques pour les populations locales

Les attentes de la population dans la région du bloc III Graben Albertine sont importantes vis-à-vis de ce projet. En cas de découverte économiquement rentable, le projet pourrait contribuer de façon significative au développement économique local du pays.

Conformément au contrat de partage de production signé avec le gouvernement congolais, des actions sociétales dans les domaines de la santé, de l’éducation, de réhabilitation des infrastructures et de la culture sont menées concomitamment à la phase d’exploration. Total investit par exemple dans la réalisation d’une clinique et de deux pharmacies vétérinaires ainsi que d’une riziculture.

Pour tous les travaux le permettant, Total privilégiera les solutions à forte intensité de main d’œuvre afin de dynamiser l’emploi local. Bien que les opérations prévues se situent dans la province d’Ituri, des projets sociétaux seront également conduits au sud, dans la province du Nord Kivu. Dans un souci de transparence auprès des parties prenantes locales, Total mènera également une démarche d’information permanente du plan triennal.

Les équipes de Total travaillent constamment à identifier les besoins des populations locales, au travers de consultations avec les principaux responsables de chefferies et les autorités.

Dialoguer avec les parties prenantes

Le programme de prospection, tout comme l’ensemble des travaux, sont menés dans le strict respect de la politique environnementale du groupe Total, en associant les parties prenantes soucieuses du respect des écosystèmes de cette région d’Afrique. En 2013, le Groupe s’est engagé à ne pas opérer d’exploration-production dans les sites du patrimoine mondial environnemental de l’UNESCO.

Total respecte en permanence la réglementation de l’état congolais ainsi que toutes les conventions internationales auxquelles il est soumis. A cet égard, Total travaille et travaillera en toute transparence avec l’ensemble de ses parties prenantes, locales, nationales et internationales et prend l’engagement de les tenir régulièrement informées.

Total en République Démocratique du Congo

En République Démocratique du Congo, Total est principalement présent à travers son réseau de 45 stations service principalement autour de Kinshasa ainsi que ses activités dans le domaine des spécialités de distribution pétrolière : l’aviation avec l’avitaillement aéroportuaire, son usine de lubrifiants ainsi que les installations de logistique pétrolière nécessaires à ces différentes activités.

À lire sur total.com