De belles perspectives d’exploration en Afrique

07/03/2019

Le 7 février dernier, Total annonçait un succès significatif en Afrique du Sud : une découverte importante de gaz à condensats sur le prospect de Brulpadda – « crapaud buffle » en Afrikaans – dans l’offshore profond sud-africain. João Amaral, directeur Affaires Générales et des Filiales d’exploration de la direction Afrique à l’Exploration-Production, nous explique les perspectives qu’ouvre la récente découverte réalisée en Afrique du Sud.

 

Quelles perspectives cette découverte ouvre-t-elle ?

João Amaral / Au-delà de la récente découverte de Brulpadda, plusieurs autres zones potentiellement productives tout aussi prometteuses s’étendent vers le nord-est du bloc ainsi que sur le bloc attenant, Outeniqua Sud, également opéré par Total. C’est en ce sens que l’on parle de l’ouverture d’une nouvelle province gazière à part entière. Avec cette découverte, notre Groupe renoue avec son rôle historique de pionnier en exploration sur le continent africain, en position d’opérateur et de leader. Pour l’Afrique du Sud, c’est une opportunité d’être moins dépendante des importations de produits pétroliers, de diversifier un mix énergétique dominé par le charbon et d’enclencher une nouvelle dynamique de développement régional.

Plus largement, que représente l’Afrique du Sud au sein du continent ?

J. A. / Il s’agit de l’une des premières puissances économiques africaines. La stabilité politique dont elle bénéficie offre un cadre favorable au développement d’activités pétrolières, dans ce pays à l’économie historiquement minière. Avec la Namibie voisine, l’Afrique australe constitue aujourd’hui ce que l’on appelle un « hotspot » en matière d’exploration en eaux profondes, au même titre que l’Afrique de l’Ouest, qui regroupe la Mauritanie, le Sénégal, la Guinée et la Côte d’Ivoire. Ces deux régions stratégiques, encore peu explorées, représentent de potentiels relais de croissance pour nos activités d'Exploration-Production sur le continent. Notre Groupe y occupe une excellente position, en tant qu’opérateur, dans un domaine minier diversifié et de qualité. De nouvelles pages restent donc à écrire dans l’histoire pétrolière de Total sur ce continent.

Les régions clefs d'Afrique subsaharienne pour nos activités d'Exploration-Production

Aujourd’hui, la production de Total en Afrique subsaharienne est portée par « les 4 sœurs » du Golfe de Guinée que sont l’Angola, le Nigeria, le Congo et le Gabon. C’est à la fois une région clé pour notre Groupe et l’un de nos atouts maître : avec 10 unités flottantes de production et de stockage en activité, ainsi qu’une onzième en route vers Kaombo, elle constitue la vitrine de notre expertise dans le deep offshore et représente environ 25 % de notre production. Le projet de développement des ressources pétrolières onshore du bassin du Lac Albert en Ouganda, baptisé Tilenga, ainsi que le pipeline associé constitueront un premier relais de croissance sur le continent. En plus de ses positions d’exploration dans les filiales matures du Golfe de Guinée, Total se positionne sur d’autres centres névralgiques d’exploration en Afrique subsaharienne : l’Afrique de l’Ouest avec notamment des participations dans plusieurs blocs d’exploration en Mauritanie, au Sénégal, en Guinée et en Côte d’Ivoire ; ainsi qu’autour de la pointe sud du continent avec la Namibie et l’Afrique du Sud.
 

carte perspective exploration Afrique