15 jeunes représentent Total au One Young World Summit

16/10/2018

Du 17 au 20 octobre se tient la 8ème édition du One Young World Summit à la Haye, aux Pays-Bas. Un forum annuel qui réunit dirigeants d’entreprise, responsables politiques, intellectuels, figures militantes des droits civiques et 1 800 jeunes de moins de 30 ans venus de 196 pays. L’ambition : permettre à ces leaders en devenir de tisser les relations nécessaires pour construire un monde plus responsable.

Visuel One Young Wordl 2018

En 2017, quatre collaborateurs de Total avaient ouvert la voie en se rendant à Bogotá pour prendre part à l’événement. Cette première expérience a débouché sur la création d’un réseau interne pour les moins de 35 ans décidés à promouvoir des idées et des projets innovants à impact positif. Il compte aujourd’hui près de 500 membres. Pour prolonger cette dynamique, Total constitue cette année une délégation plus étoffée : ils sont cette fois quinze ambassadeurs à représenter la diversité des métiers, des activités et des enjeux du Groupe à ce « Davos des jeunes ».

« Notre rôle, c’est de profiter de ce forum pour en savoir plus sur ce que sera le monde de demain, les défis qu’il nous faut relever et, surtout, les façons concrètes d’en faire une réalité », résume Maxence L., 29 ans, contrôleur financier pour Total Libya à Paris

Pour Janine B., 29 ans, business analyst néerlandaise en poste à Madrid, la participation de Total à l’événement s’imposait : « Nous vivons des moments cruciaux pour l’avenir du secteur énergétique – ce qui fera d’ailleurs l’objet de plusieurs conférences au One Young World Summit. Selon moi, en tant que salarié d’une entreprise dont l’ambition est devenir la major de l’énergie responsable, notre présence sur cet événement est une évidence, un devoir même », ajoute-t-elle.

Le sommet est bâti autour de témoignages, de sessions plénières et d’ateliers consacrés à des thématiques telles que l’éradication de la pauvreté, l’accès à la santé, l’égalité entre les sexes et le développement d’une économie durable. « C’est une occasion unique d’écouter et d’échanger avec des acteurs du changement issus du monde entier pour trouver des solutions à des défis aussi critiques que la lutte contre le changement climatique, l’accès à l’énergie et à l’éducation, commente Ambre E., 29 ans, qui travaille aux relations publiques à Paris. Je compte capitaliser sur cette expérience pour apporter une perspective nouvelle à mon travail et renforcer mes engagements sociétaux. »

L’événement a en effet de quoi alimenter leur envie de faire bouger les lignes et de concrétiser leurs idées, comme l’explique Eliza U., 24 ans, en poste en Roumanie : « Je suis impliquée localement depuis plusieurs années dans des programmes d’accès à l’emploi et de lutte contre la corruption, indique-t-elle. Le One Young World Summit va me permettre d’acquérir une vision plus globale de ces problématiques et de m’inspirer d’autres initiatives pour proposer de nouvelles solutions et apporter de la valeur aux communautés auxquelles nous appartenons. »

Eliza a d’ailleurs été choisie par les organisateurs pour représenter la Roumanie et en porter le drapeau lors de la cérémonie d’ouverture du 17 octobre. Zhandos K., 28 ans, chargé de grands comptes chez Total Marketing & Services Kazakhstan, endossera également ce rôle : « Je suis fier d’être à la fois ambassadeur de mon entreprise et porte-drapeau du Kazakhstan pour cet événement. Et j’ai déjà hâte d’assumer mon rôle d’émissaire du réseau One Young World à mon retour pour faire le pont entre cette communauté multiculturelle et active et mon pays. »