Total explore les algorithmes quantiques pour améliorer le captage de CO2

15/05/2020

Actualités

Paris – Total renforce sa recherche dans les technologies de captage, stockage et utilisation du CO2 (CCUS) en signant un partenariat pluriannuel avec la start-up anglaise Cambridge Quantum Computing (CQC). Ce partenariat vise à développer de nouveaux algorithmes quantiques afin d’améliorer les matériaux utilisés pour le captage de CO2. Total a en effet l’ambition d’être un acteur majeur du CCUS et investit aujourd’hui jusqu’à 10% de son effort annuel de recherche et développement dans ce domaine. 

Pour améliorer le captage de CO2, Total travaille sur les matériaux nanoporeux, appelés adsorbants, qui comptent parmi les solutions les plus prometteuses. Ces matériaux pourraient à terme être utilisés pour piéger le CO2 émis par les opérations industrielles du Groupe ou celles d’autres acteurs (ciment, acier...). Le CO2 récupéré serait ensuite concentré puis réutilisé ou stocké définitivement. Ces matériaux pourraient également être utilisés pour capter directement du CO2 dans l’air (Direct Air Capture - DAC). 

Les algorithmes quantiques, qui seront développés au sein de la collaboration entre Total et CQC, simuleront l’ensemble des mécanismes physiques et chimiques dans ces adsorbants en fonction de leur taille, de leur forme, de leur constitution chimique et permettront ainsi de sélectionner les matériaux les plus performants à développer. À l’heure actuelle, de telles simulations sont impossibles à réaliser avec un supercalculateur classique, justifiant ainsi le recours aux calculs quantiques. 

« Total se réjouit de lancer cette nouvelle collaboration avec Cambridge Quantum Computing : l’informatique quantique ouvre des possibilités nouvelles pour la résolution de problèmes extrêmement complexes. Nous sommes ainsi parmi les premiers à utiliser l’informatique quantique dans nos travaux de recherche pour concevoir de nouveaux matériaux capables de capter plus efficacement du CO2. Total entend ainsi accélérer le développement des technologies de CCUS indispensables pour atteindre la neutralité carbone en 2050 » a déclaré Marie-Noëlle Semeria, directrice R&D Groupe de Total

Ilyas Khan, PDG de CQC, a déclaré : « Nous sommes très heureux de travailler avec Total, qui fait figure de chef de file reconnu en matière de technologie CCUS. La neutralité carbone est un enjeu crucial de notre époque, d’une importance majeure pour l'avenir de la planète. Total a un engagement de long terme dans les solutions CCUS. Nous espérons que notre collaboration conduira à des contributions significatives et à une accélération sur la voie de la neutralité carbone

******************

À propos de Total

Total est un groupe multi-énergies, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone. Nos 100 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus abordable, plus propre et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, notre ambition est de devenir la major de l’énergie responsable.

À propos de la Recherche et Développement de Total

Total mobilise une R&D ambitieuse, y consacrant près d’un milliard de dollars par an. La R&D de Total s’appuie sur un réseau de plus de 4 300 collaborateurs répartis dans 18 centres de recherche à travers le monde ainsi que sur de nombreux partenariats avec des universités, des start-ups et des industriels. Ses investissements sont consacrés majoritairement à un mix énergétique bas carbone (40%) ainsi qu’au digital, à la sécurité et à l’environnement, à l’efficacité opérationnelle et aux nouveaux produits. Plus de 200 brevets sont déposés chaque par année. www.total.com

Contacts Total

Avertissement
Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL S.A. détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL S.A. ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « Total », « Groupe Total » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs.
Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL S.A. ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.

Nous contacter