L’Oil and Gas Climate Initiative progresse vers son objectif méthane et lance une initiative sur le CCUS pour intensifier ses actions en faveur des objectifs climatiques

23/09/2019

Actualités

TOTAL - OGCI

•   Lancement d’un nouveau projet KickStarter pour booster le déploiement à grande échelle de solutions de captage, stockage et valorisation du CO2 (CCUS) à travers le monde  
•   Les compagnies membres de l’OGCI en bonne voie pour atteindre leur objectif portant sur l’intensité méthane  
•  Le fonds OGCI Climate Investments annonce ses derniers investissements dans des technologies et projets bas carbone
 

New York, le 23 septembre 2019 – A l’occasion de la rencontre annuelle de l’OGCI aujourd’hui à New York, l’Oil and Gas Climate Initiative (OGCI) a annoncé ses initiatives visant à accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à soutenir les objectifs de l’accord de Paris. 

 

Tout d’abord, l’OGCI a lancé un nouveau chantier destiné à soutenir des investissements à grande échelle dans le captage, stockage et valorisation du CO2 (CCUS), un levier indispensable pour atteindre le « zéro émission nette ». Ce projet KickStarter a été conçu pour aider à décarboner de nombreux pôles industriels dans le monde, à commencer par des hubs implantés aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Norvège, aux Pays-Bas et en Chine. Le but est de créer les conditions nécessaires pour faciliter l’émergence d’une filière CCUS économiquement viable, sûre et responsable sur le plan environnemental, avec la volonté de doubler avant 2030 les volumes de dioxyde de carbone stockés à l’heure actuelle dans le monde. 


L’OGCI a également fait part de ses avancées vers l’atteinte de son objectif en matière d’intensité méthane, fixé l’an dernier. Ses membres s’inscrivent dans une trajectoire de réduction collective de 9 % en 2018. En outre, un objectif d’intensité carbone est à l’étude, de manière à réduire l’intensité carbone moyenne collective des activités agrégées de l’OGCI dans l’amont pétrolier et gazier d’ici 2025. 


Enfin, toutes les compagnies membres de l’OGCI se sont engagées à soutenir les politiques fixant une valeur explicite ou implicite au carbone. Sachant que ce mécanisme est l’un des plus efficaces économiquement pour favoriser une transition bas carbone rapide, l’OGCI soutient l’introduction de réglementations appropriées ou de mécanismes de tarification du carbone par les pouvoirs publics. 


L’OGCI Climate Investments, le fonds d’investissement de l’OGCI doté de plus d’un milliard de dollars, a quasiment doublé le nombre d’investissements réalisés dans des technologies propres prometteuses au cours de l’année. Son portefeuille compte désormais 15 investissements. Le fonds accompagne activement ces entreprises dans leur développement et dans leur industrialisation, tout en continuant à chercher de nouvelles opportunités d’investissements dans son champ d’intervention.

 
Dans un communiqué conjoint, les dirigeants des compagnies membres ont déclaré : « Nous accentuons la rapidité, la portée et l’impact de nos actions, en soutien à l’accord de Paris. L’accélération de la transition énergétique nécessite la mise en place d’actions durables à grande échelle, l’exploration de nouvelles voies et de solutions technologiques innovantes pour contenir le réchauffement climatique bien en deçà de 2 °C. Nous nous engageons à poursuivre nos efforts aux côtés des pouvoirs publics, de la société civile, des entreprises et des autres parties prenantes en vue d’œuvrer ensemble à la transition vers une économie décarbonée. »


«Au vu des progrès réalisés dans le cadre de notre objectif de réduction de l’intensité méthane, nous sommes confiants dans l’efficacité de notre démarche. Nous sommes en bonne voie d’atteindre notre objectif de 0,25 % d’intensité méthane d’ici 2025. Forts de notre expérience de travail en commun sur la réduction de ces émissions, nous travaillons désormais à fixer un objectif de réduction de l’intensité carbone moyenne collective de nos activités agrégées dans l’amont pétrolier et gazier à l’horizon 2025.» 

 

##

 

Notes relatives aux annonces

 

Notre volonté de lancer une filière industrielle de captage, stockage et valorisation du CO2 (CCUS) tout en contribuant aux solutions fondées sur la nature

 

Le projet KickStarter CCUS de l’OGCI est conçu pour faciliter les investissements de grande ampleur dans une filière CCUS économiquement viable, sûre et responsable sur le plan environnemental. Pour ce faire, l’OGCI commencera par s’associer aux travaux de nombreux autres acteurs afin de mettre en place cinq hubs aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Norvège, aux Pays-Bas et en Chine. Son ambition est de doubler les volumes de dioxyde de carbone actuellement stockés dans le monde, tout en identifiant de potentiels futurs hubs afin de doter cette nouvelle filière d’une taille critique. 

 

En parallèle, l’OGCI a lancé un cadre conjoint pour l’accélération du CCUS (CCUS Acceleration Framework) en concertation avec les 11 pays membres de la Clean Energy Ministerial CCUS Initiative, qui rassemble pouvoirs publics et industriels pour créer une filière industrielle mondiale du CCUS nécessaire pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris. 

 

De pair avec le CCUS, les solutions fondées sur la nature (Nature-Based Solutions) sont essentielles pour atteindre le « zéro émission nette ». L’OGCI a donc rejoint la Natural Climate Solutions Vision Initiative, coorganisée par le Forum économique mondial et le World Business Council for Sustainable Development. 

 

Progrès relatifs aux émissions de méthane 

 

Les membres de l’OGCI ont collectivement réduit leur intensité méthane moyenne de 9 % en 2018, et sont en bonne voie d’atteindre l’objectif fixé en deçà de 0,25 % à l’horizon 2025. Fidèle à son engagement d’élargir l’impact de ses actions, l’OGCI a intégré la Global Methane Alliance, aux côtés des Nations Unies et de l’Environmental Defense Fund, laquelle vise à travailler avec les pays producteurs de gaz pour inclure la réduction des émissions de méthane issues des activités pétrolières et gazières dans le calcul de leur contribution nationale. 

 

Préparation de l’objectif relatif à l’intensité carbone 

 

En complément de son objectif méthane, l’OGCI travaille à un objectif de réduction de son intensité carbone moyenne collective d’ici 2025. Cet objectif englobera les émissions de dioxyde de carbone et de méthane issues des activités agrégées des membres de l’OGCI dans l’amont pétrolier et gazier, en prenant pour référence le chiffre de 24 kg CO2e/bep en 2017. Les compagnies membres ont établi une mesure de référence et harmonisent leur méthodologie et leurs hypothèses pour travailler ensemble à l’atteinte d’un objectif collectif. La réduction de l’intensité carbone suppose entre autres d’améliorer l’efficacité énergétique, de limiter le torchage, de moderniser les installations et de développer la cogénération d’électricité et de chaleur utile. 

 

Déclaration sur la lutte contre le changement climatique et l’engagement des parties prenantes 

 

Les compagnies membres de l’OGCI se sont engagées à soutenir les politiques fixant une valeur explicite ou implicite au carbone. Conscientes de la nécessité de répondre à l’urgence climatique, l’ensemble des compagnies membres de l’OGCI sont favorables à ce que les pouvoirs publics étudient et entérinent des règles adaptées ou des mécanismes de tarification carbone par l’intermédiaire de dispositifs fiscaux, de systèmes d’échange de droits d’émission, d’incitations ou autres instruments de marché adaptés au profil d’émissions, aux possibilités de réduction des émissions de CO2 et à la situation socio-économique locale. 


 
OGCI Climate Investments 

 

Le fonds d’investissement créé par les compagnies membres de l’OGCI et doté de plus d’un milliard de dollars pour réduire l’empreinte carbone de l’énergie et des acteurs industriels, a réalisé sept nouveaux investissements cette année : 

 

Kelvin mobilise l’intelligence artificielle afin de mieux contrôler les processus et systèmes complexes, en vue de réduire les émissions de méthane ;
•  SeekOps développe et propose des technologies de capteurs avancées pour détecter, localiser et quantifier les émissions de méthane ;
Boston Metal a développé un procédé électrochimique de fabrication bas carbone de ferroalliages, et à terme, de production décarbonée d’acier ;
•  75F vise à améliorer la productivité des usagers et à réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments à usage commercial via des solutions de contrôle intelligent ;
• Norsepower produit des voiles à rotor mécanique comme moyen de propulsion auxiliaire pour réduire la consommation de carburant des grands navires ;
• XL fournit des solutions d’électrification hybrides et hybrides rechargeables pour les véhicules industriels ;
Wabash Valley Resources capte et stocke le dioxyde de carbone issu de la production d’ammoniac dans ce qui devrait être le plus grand projet de stockage de CO2 aux États-Unis.

 

A PROPOS DE L’OIL AND GAS CLIMATE INITIATIVE : 

 

L’Oil and Gas Climate Initiative est une initiative des PDG pour mettre en œuvre la réponse des industriels face aux enjeux du changement climatique. Lancée en 2014, nos membres s'engagent ensemble dans des actions dont l’objectif est d’accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Nous soutenons officiellement l’Accord de Paris et ses objectifs, et nous agissons de manière transparente pour accélérer et participer à la transition énergétique. L’OGCI Climate Investments, notre fonds doté de plus d'un milliard de dollars, soutient le développement, le déploiement et la montée en puissance des technologies et des business modèles dont l’impact peut être massif sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Nos 13 membres représentent 32 % de la production mondiale de pétrole et de gaz.


L’OGCI est composé de 13 sociétés pétrolières et gazières : BP, Chevron, CNPC, Eni, Equinor, Exxon Mobil, Occidental, Pemex, Petrobras, Repsol, Saudi Aramco, Shell et Total.

 

Pour en savoir plus sur l’OGCI, consultez www.oilandgasclimateinitiative.com


 
Contact presse : 


Email : OGCI@hkstrategies.com 
Tél. : +44 (0)207 413 3008
 

* * * * *

Total Contacts 

Relations Médias : +33 1 47 44 46 99 l presse@total.com l @TotalPress
Relations Investisseurs : +44 (0)207 719 7962 l ir@total.com
 

Avertissement


Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL S.A. détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL S.A. ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « Total », « Groupe Total » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs.


Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL S.A. ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.

Partagez ce contenu

  • LinkedinPartagez