Norvège : démarrage du champ géant de Johan Sverdrup en Mer du Nord

07/10/2019

Actualités

Paris, 7 octobre 2019 - La production de la phase I du champ géant de Johan Sverdrup a démarré, avec plus de deux mois d’avance sur le calendrier et un budget plus de 30 % inférieur à celui initialement prévu. Au total, 10,5 milliards de dollars ont été investis et la production plateau sera de 440 000 barils équivalent pétrole par jour. Johan Sverdrup est opéré par Equinor (42,6267 %), aux côtés de Lundin Norway (20 %), Petoro (17,36 %), Aker BP (11,5733 %) et de Total (8,44 %).

 

« Johan Sverdrup est l’un des développements majeurs apportés au portefeuille de Total grâce à l’acquisition à forte valeur ajoutée de Maersk Oil en 2018. Il s’agit d’un des plus grands champs norvégien. Par ailleurs, ce projet illustre bien l’importance de la Norvège – un pays qui représente 8 % de la production mondiale du Groupe – et de la Mer du Nord, où nous sommes le deuxième opérateur » a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général Exploration-Production de Total. 

 

Situées à 150 kilomètres des côtes norvégiennes, les réserves récupérables totales de Johan Sverdrup s’élèvent à 2,7 milliards de barils équivalent pétrole. La phase II du projet est déjà en cours de développement et devrait augmenter de 50 % la capacité de production d'ici fin 2022, à 660 000 barils par jour. 
Johan Sverdrup est par ailleurs dans le top 3 des projets offshore les moins émetteurs en termes de CO2.  Avec moins de 1 kg de CO2 par baril, les réductions d'émissions sont en grande partie dues à l’alimentation électrique du projet qui est réalisée à partir de la terre au lieu d’être générée par des turbines à gaz en mer.
 

Carte Norvège CP 2019

 

 

Total Exploration-Production en Norvège

Total est présent en Norvège depuis 1965 et a joué un rôle important dans le développement de nombreux champs majeurs du plateau continental norvégien. Total y détient des participations dans 65 licences de production et a produit 211 000 barils équivalent pétrole par jour en 2018.

En 2017, Total a signé un accord avec Shell et Equinor pour développer un projet de stockage de CO2 à grande échelle sur le plateau continental norvégien. Il s’inscrit dans la feuille de route de Total visant à développer le captage, stockage et valorisation du CO2 (CCUS) afin de réduire l’empreinte environnementale de ses projets. 

En termes de compétences et de savoir-faire technique, Total bénéficie de son nouveau pôle d’exploration implanté à Copenhague (Danemark), qui permet de créer des synergies et de mieux caractériser les opportunités du plateau continental norvégien, et plus largement de la Mer du Nord où Total est également présent au Royaume-Uni, au Danemark et aux Pays-Bas. 

 

* * * * *
 

À propos de Total

Total est un acteur majeur de l'énergie, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone. Nos 100 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus abordable, plus propre et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, notre ambition est de devenir la major de l’énergie responsable.

 

Contacts Total 


Avertissement

Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL S.A. détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL S.A. ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « Total », « Groupe Total » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs.
Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL S.A. ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.

 

Partagez ce contenu

  • LinkedinPartagez