Le secteur énergétique s’engage en faveur des droits de l’Homme dans la chaîne d’approvisionnement

24/09/2018

Communiqué de presse

New York, États-Unis, 24 septembre, 2018 – Les dirigeants de BP, d’Equinor, de Shell et de Total annoncent avoir décidé d’unir leurs forces pour adopter une approche collaborative dans les évaluations de leurs fournisseurs en ce qui concerne le respect des droits de l’Homme. 

Les entreprises partenaires sont convaincus de l’importance de travailler avec des fournisseurs qui, d’une part, respectent les droits de l’Homme conformément aux Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme ainsi qu’aux conventions fondamentales de l’Organisation internationale du travail (OIT) et qui, d’autre part, se préoccupent de leurs collaborateurs.

Cette initiative a pour objectif la création d’un cadre en matière d’évaluation du respect des droits de l’Homme par les fournisseurs du secteur énergétique. Les résultats des évaluations menées seront communiqués aux entreprises partenaires par un tiers indépendant. Une réflexion est en cours pour fixer les critères d’évaluation et le dispositif de partage des conclusions. 

Les partenaires souhaitent que les fournisseurs puissent faire valoir de manière plus simple et plus efficace leurs actions en faveur du respect des droits de l’Homme et du bien-être de leurs collaborateurs. Le dispositif de partage entre les différentes parties vise à favoriser l’amélioration des conditions de travail dans les chaînes d’approvisionnement des entreprises impliquées. 

En tant que membres du Pacte mondial de l’ONU, BP, Equinor, Shell et Total, précisent que cette initiative répond pleinement aux cibles de l’objectif de développement durable no 8 qui consiste à « Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous ».

La collaboration ne portera pas sur la sélection des fournisseurs, qui continuera à être du ressort de chaque entreprise.

Les quatre groupes à l’origine de cet accord, BP, Equinor, Shell et Total, invitent d’autres entreprises du secteur à les rejoindre.

Contacts presse:


BP :
BP is a global energy business, with operations in more than 70 countries. We explore for and produce oil and gas, manufacture and market fuels, lubricants and petrochemicals, and have interests in a range of lower carbon activities. BP employs over 74,000 people around the world, has more than 18,000 retail sites worldwide and in 2017 produced an average of 3.6 million barrels of oil equivalent oil and gas a day.

Equinor :
Equinor is an international energy company present in more than 30 countries worldwide, including several of the world’s most important oil and gas provinces. Founded in 1972 under the name Den Norske Stats Oljeselskap AS—Statoil (the Norwegian State Oil company), we changed our name to Equinor in 2018. Our headquarters are in Stavanger, Norway, and we have over 20,000 employees.

Royal Dutch Shell plc :
Royal Dutch Shell Plc is a global group of energy and petrochemical companies with an average of 86,000 employees in more than 70 countries. We use advanced technologies and take an innovative approach to help build a sustainable energy future. For further information, visit www.shell.com


***

Avertissement
Ce communiqué de presse est publié uniquement à des fins d’information et aucune conséquence juridique ne saurait en découler. Les entités dans lesquelles TOTAL S.A. détient directement ou indirectement une participation sont des personnes morales distinctes et autonomes. TOTAL S.A. ne saurait voir sa responsabilité engagée du fait des actes ou omissions émanant desdites sociétés. Les termes « TOTAL », « Groupe TOTAL » et « Groupe » qui figurent dans ce document sont génériques et utilisés uniquement à des fins de convenance. De même, les termes « nous », « nos », « notre » peuvent également être utilisés pour faire référence aux filiales ou à leurs collaborateurs.
Ce document peut contenir des informations et déclarations prospectives qui sont fondées sur des données et hypothèses économiques formulées dans un contexte économique, concurrentiel et réglementaire donné. Elles peuvent s’avérer inexactes dans le futur et sont dépendantes de facteurs de risques. Ni TOTAL S.A. ni aucune de ses filiales ne prennent l’engagement ou la responsabilité vis-à-vis des investisseurs ou toute autre partie prenante de mettre à jour ou de réviser, en particulier en raison d’informations nouvelles ou événements futurs, tout ou partie des déclarations, informations prospectives, tendances ou objectifs contenus dans ce document.

Nous contacter

Mail : presse@total.com

Tél. : +33 1 47 44 46 99

Twitter : @TotalPress

Partagez ce contenu

  • LinkedinPartagez