Les rapports de CDA

28/10/2015

Total E&P Myanmar accueille régulièrement des observateurs extérieurs, journalistes ou représentants d'ONG, dans la région du gazoduc. Leurs observations et recommandations sont précieuses pour améliorer en permanence nos programmes. Ainsi, une équipe de CDA Collaborative Learning Projects vient régulièrement pour étudier en profondeur les conséquences de la présence du consortium de Yadana sur les communautés riveraines du gazoduc.

Présentation de CDA

CDA est un organisme indépendant de recherche appliquée dans le domaine du développement économique et social. Il a été créé en 1985 aux États-Unis et son siège se trouve à Cambridge (Massachusetts). Son activité s'exerce pour le compte de gouvernements, d'organisations internationales et d'agences des Nations unies, d'ONG ou d'universités. Initialement, ses ressources émanent principalement des gouvernements et des institutions financières internationales. CDA s'intéresse en particulier au rôle que peuvent jouer les organisations internationales, organismes d'aide publique, ONG et multinationales, dans des pays en situation de conflit.

Sept missions successives

CDA a effectué sept visites dans la région du gazoduc de Yadana aux dates suivantes :

  • octobre 2002,
  • avril 2003,
  • novembre 2003,
  • avril 2005,
  • février 2008,
  • mars 2011,
  • novembre 2014.

Leurs rapports sont publics et disponibles sur leur site.

Constatations réalisées lors de la dernière visite

Durant sa septième visite au Myanmar et en Thaïlande, l'équipe CDA a passé six jours à Yangon (capitale économique), six jours dans la zone du gazoduc et à Dawei (capitale régionale), une journée à Nay Pyi Taw (capitale politique du Myanmar) et deux jours à Bangkok. Dans toutes les communautés visitées, CDA a constaté une véritable appréciation pour la présence de Total E&P Myanmar dans la région et pour le programme CSR. Ce programme et l'engagement de Total auprès des communautés locales sont considérés comme le plus haut standard de responsabilité dans tout le pays.

Ce programme, qualifié de « golden standard » selon CDA, constitue un véritable atout pour une entreprise comme Total, qui confirme ainsi sa réputation de leader responsable. C’est aussi un atout pour le pays, qu’il faudra capitaliser et partager à l’avenir avec les nouvelles entreprises qui s’implanteront au Myanmar. L’expérience de Total et le standard CSR que l’entreprise a forgé sur place pourront alors être transposés à d’autres investisseurs étrangers et mieux guider leurs politiques d’investissement dans le pays.