Étendre notre présence sur toute la chaîne du gaz naturel

INPEX Pacific Breeze (CP Ichthys)

Le gaz naturel — la moins émettrice des énergies fossiles — est l’une des solutions pour apporter au monde l’énergie dont il a besoin tout en luttant contre le réchauffement climatique. Car si la réduction des émissions de CO2 est un objectif mondial de premier ordre, ce défi est plus urgent encore dans les pays en développement où la dépendance au charbon reste forte (notamment en Asie). Selon le scénario Développement durable (SDS) de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la consommation de gaz naturel conserve une place significative en 2040 : elle devrait alors toujours représenter près d’un quart de la demande en énergie. La pérennité du gaz dans le mix énergétique mondial est un enjeu essentiel : chez Total, nous en avons fait un axe de notre stratégie.

Notre stratégie gaz naturel intègre le défi climatique

N° 2
mondial du GNL

Accessible, abondant et complémentaire des énergies renouvelables, le gaz présente de nombreuses qualités. C'est pourquoi nous menons une stratégie sur cette énergie avec l’ambition d’augmenter la part du gaz dans les ventes pour atteindre 50 % en 2030.

Nos activités s’étendent sur toute la chaîne de valeur du GNL (gaz naturel liquéfié), dont nous sommes aujourd’hui le deuxième acteur privé mondial : de la production et la liquéfaction de gaz — avec des projets comme  Arctic LNG 2 en Russie, ou Mozambique LNG en Afrique — à la fourniture de gaz naturel pour les particuliers et professionnels , en passant par le transport et la regazéification. Pour développer notre portefeuille de clients et ouvrir de nouveaux marchés, nous investissons  dans des infrastructures de regazéification (terrestres ou de type FSRU, Floating Storage and Regasification Units) ainsi que dans des activités en aval de ces terminaux, comme la distribution de gaz en Inde ou des unités de génération électrique.

Parce qu’il est deux fois moins émetteur de CO2 que le charbon pour la production d’électricité, nous promouvons le gaz dans ce domaine. Remplacer le charbon par du gaz naturel dans les centrales électriques permettrait de réduire de 10 % les émissions mondiales de CO2. Chez Total, nous avons acquis plusieurs centrales à gaz (CCGT) en Europe (France, Espagne, Belgique) pour produire de l’électricité.

Nous poursuivons nos efforts et nos investissements pour développer de nouveaux usages du gaz, que ce soit pour le transport routier avec le gaz naturel pour véhicules (GNV) distribué par Total Gas Mobility en Europe ou Clean Energy aux États-Unis, ou pour le transport maritime avec le GNL carburant marin.

Enfin, pour contribuer à réduire l’intensité carbone du gaz naturel, nous nous développons dans les filières du gaz renouvelable et de l’hydrogène décarboné. 

Notre Business Unit Biogaz, créée en septembre 2020, a pour mission de développer et opérer  des unités de production de biométhane à partir de matières organiques industrielles et agricoles. Total a annoncé, en janvier 2021, l’acquisition de Fonroche Biogaz, une société qui conçoit, construit et exploite des unités de méthanisation en France, devenant ainsi le leader français du gaz renouvelable. Notre objectif est de produire 1,5 TWh de biométhane dès 2025 et près de 5 à 6 TWh en 2030. Fonroche Biogaz constitue la pierre angulaire de notre développement sur ce segment, notamment en France, l’un des marchés les plus dynamiques en Europe. Total était présent jusqu’alors dans le secteur via plusieurs filiales.. Aux Etats-Unis, le Groupe a mis en place, en décembre 2020, un partenariat avec sa filiale Clean Energy pour développer des projets de production de gaz renouvelable destiné au marché de la mobilité décarbonée.  

Le biométhane ayant la même composition que le gaz naturel, il en a les mêmes usages. Il est généralement injecté dans le réseau de transport et de distribution et peut être utilisé comme combustible ou comme carburant pour la mobilité routière et maritime. Son mode de production en fait une énergie renouvelable et non carbonée, ayant vocation à prendre une part croissante aux côtés du gaz naturel dans les réseaux de distribution. L’objectif de Total est d’alimenter ses sites industriels et de proposer une offre de gaz vert à ses clients.  

En parallèle, le développement de la filière biométhane engendre de nombreux bénéfices à l’échelle locale : elle permet au monde agricole et à l’ensemble des acteurs concernés de participer à une dynamique de transition énergétique et à la promotion d’une économie circulaire au sein des territoires (traitement des déchets, création d’emplois, énergie produite localement…), avec les bénéfices environnementaux associés. 
  
Une Business Unit Hydrogène a été créée en juillet 2020, concrétisant l’ambition de Total de devenir un producteur et un distributeur d’hydrogène. Vecteur énergétique à fort potentiel,  l’hydrogène peut être utiliser dans la mobilité, notamment pour les poids lourds, la décarbonation des matières premières industrielles ou le stockage de l’électricité. Son atout ? Il ne génère aucune émission de CO2 lors de son utilisation.

Agir efficacement sur les émissions de méthane

Pour que le gaz joue pleinement son rôle indispensable dans la transition énergétique, il est nécessaire de veiller à limiter au strict minimum les émissions de méthane : son potentiel de réchauffement global est au moins 25 fois supérieur à celui du CO2 sur 100 ans.

Pour y parvenir, notre Groupe se mobilise pour réduire ses émissions de méthane liées à la production et au transport de gaz et pour améliorer la connaissance de ces émissions :

  • en agissant sur nos installations.. Depuis plus de 30 ans, Total agit pour diminuer ses émissions de méthane et les rapporte selon une méthodologie détaillée. Le groupe affiche l'une des meilleures performances du secteur avec une réduction de l’ordre de 50 %  de celles-ci depuis 2010. En 2020, il s'est engagé à maintenir sur les installations gazières opérées des émissions de méthane proches de zéro, avec un objectif de moins de 0,1 % du gaz commercial produit. .. Pour y parvenir, Total agit sur les principales sources d’émissions de méthane, à savoir le brûlage, les évents et les émissions fugitives.
     
  • en prenant part à des initiatives internationales pour promouvoir la lutte contre les émissions de méthane. Notre action au sein de l’OGCI vise à accélérer la mise sur le marché de technologies qui permettront de réduire ces émissions. De même, nous sommes partenaires de la Coalition pour le climat et l’air pur. Soutenue par les Nations unies, cette initiative promeut la mesure, la réduction, la déclaration des émissions de méthane et l’échange de bonnes pratiques (voir encadré). Notre Groupe a par ailleurs signé en 2017 les principes directeurs sur la réduction des émissions de méthane sur la chaîne de valeur du gaz (Methane Guiding Principles).
Rapport climat 2020

Notre Rapport Climat 2020

Ensemble, nous diminuons nos émissions

Nous sommes membres de la Climate and Clean Air Coalition
Indicateurs climat

Sustainable performance

Nos indicateurs Climat sur un site dédié
Oil and Gas Climate Initiative

Oil and Gas Climate Initiative