Port Arthur, plateforme de raffinage-pétrochimie moderne et durable

Emplacement : Port Arthur, Texas, États-unis
Opérateur de la raffinerie : Total (100 %) 

185 000
barils par jour : capacité de raffinage sur le site de Port Arthur.
non
Coordinateur supervisant des travaux, Port Arthur, Texas, États-Unis Coordinateur supervisant des travaux, Port Arthur, Texas, États-Unis

Située au Texas, à proximité du Golfe du Mexique, Port Arthur est l’une de nos plus grandes plateformes de raffinage-pétrochimie. Afin de changer la dimension de nos activités pétrochimiques aux États-Unis et de monter en puissance sur le plan commercial, nous avons a investi en 2017 pour augmenter significativement notre capacité de production d’éthylène en profitant de l’éthane américain, abondant et bon marché.

Une présence majeure dans le raffinage et la pétrochimie aux États-unis

Pour conduire ses activités de raffinage, notre site de Port Arthur dispose d’une capacité de production de 185 000 barils par jour.

Grâce au programme de modernisation réalisé en 2011 et au rattachement de la raffinerie au réseau de pipeline domestique américain, Port Arthur bénéficie d’une grande flexibilité lui permettant de s’adapter à l’évolution du marché. La raffinerie traite majoritairement des bruts très lourds, difficiles à traiter (notamment du Canada ou d’Amérique Latine) mais aussi des bruts légers issus de la production locale. Sa configuration vise à produire le plus possible de produits légers – essences, gazole, kérozène - à forte valeur ajoutée.

Côté pétrochimie, nous disposons sur la plateforme de Port Arthur d’un vapocraqueur de 1 million de tonnes en co-entreprise avec BASF. À la suite d’adaptations réalisées depuis 2013, il fonctionne désormais principalement sur base éthane et butane produits localement. Nous sommes également présents sur le marché américain des polymères via notre usine de polyéthylène de Bayport, notre usine de polypropylène à La Porte et notre usine de styrène-polystyrène à Carville.

Une nouvelle dimension pour nos activités pétrochimiques

Total a lancé de nouveaux projets d’investissements aux États-Unis et s’est associé à NOVA Chemicals et Borealis dans la joint-venture Bayport – Polymers (Total 50 % - Novealis 50 %* ). Le projet vise à construire un vapocraqueur sur base éthane de taille mondiale sur la plateforme intégrée de Port-Arthur, ainsi qu’une nouvelle unité de polyéthylène sur l’usine de Bayport. D’une capacité d’1 million de tonnes d’éthylène/an, le vapocraqueur représente un investissement d’1,7 milliard de dollars et devrait démarrer fin 2020. Il a été conçu pour maximiser les synergies avec la plateforme de Port-Arthur. Sa production alimentera le site de Bayport, qui, avec une capacité de production d’1 million de tonnes de polyéthylène par an, deviendra un site de taille mondiale.

Avec ce partenariat, notre ambition est d’être totalement intégré sur la chaîne de l’éthylène et l’un des premiers acteurs sur le marché du polyéthylène aux États-Unis.

Borealis et NOVA Chemicals ont créé la joint venture Novealis Holdings LLC pour s’associer avec Total dans la JV Bayport-Polymers.

Raffinage-Chimie : Total s’adapte à la nouvelle donne des schistes