Kaombo : un projet innovant en offshore très profond en Angola

Pays : Angola
Production : pétrole
Exploitation : offshore très profond
Opérateur : Total (30 %)
Partenaires : Sonangol P&P, Sonangol Sinopec International, Esso, Galp
Démarrage : 2018

230 000
barils/jour : capacité prévisionnelle de production de pétrole de Kaombo en 2019
FPSO de Kaombo Kaombo vu du ciel

Lancé en avril 2014, Kaombo est le tout premier projet en offshore très profond du bloc 32, situé au large de l’Angola. Avec des réserves estimées à 658 millions de barils de pétrole, situées à une profondeur d’eau pouvant atteindre 1 950 mètres et réparties sur 800 km2, Kaombo représente l’une des plus grandes prouesses technologiques jamais réalisées par le Groupe.

Un défi technologique Hors du commun

Le projet Kaombo se situe dans le bloc 32, gisement pétrolier dont Total est opérateur et détient une participation de 30 %. Il a pour but de valoriser des gisements d’huile répartis sur 6 champs. Ceux-ci sont reliés par 300 km de pipelines sous-marins à 2 barges flottantes de production et de stockage en mer (FPSO), Kaombo Norte et Kaombo Sul.

Cette entreprise massive et complexe possède des caractéristiques hors du commun :

  • Tout d'abord, la profondeur des eaux explorées, qui atteint 1 950 mètres. À de telles profondeurs, les conditions de température et de pression sont extrêmes et cela nécessite le déploiement de technologies fiables et rentables. Le projet Kaombo, avec sa profondeur inédite, s’inscrit pleinement dans notre vision stratégique pour répondre aux défis de l’offshore profond. 
  • Les réserves de Kaombo ensuite : elles sont estimées à 658 millions de barils, pour une capacité de production de 230 000 barils par jour (bpj).
  • Son système de production est particulièrement complexe. Il repose en effet sur la valorisation de gisements d'huile répartis sur six champs couvrant une superficie de 800 km2. Il a ainsi nécessité le forage de 59 puits, la pose du plus grand réseau sous-marin d'Angola pour un seul projet. 300 kilomètres de pipelines sous-marins permettent aujourd’hui de relier les six groupes de réservoirs à deux barges flottantes de production et de stockage en mer (FPSO).
cyril-de-coatpont.png

Kaombo est deux fois plus important que nos autres projets dans le golfe de Guinée. Nous allons plus profond – de 1400 à 1950 mètres, et plus loin – à plus de 200 km au large des côtes. C’est notre plus gros projet à ce jour : la zone couverte fait presque huit fois la taille de Paris.

Cyril de Coatpont
Directeur du projet Kaombo

Reconvertir des navires en FPSO

Dans un souci de maîtrise des coûts et fidèle à sa dynamique d’amélioration continue, Total a décidé de ne pas recourir à la construction de plateformes neuves. Ainsi, pour la première fois, deux pétroliers ont été convertis en unités de production (FPSO) avec touret interne, la structure centrale et le centre nerveux du FPSO.
 
Le premier FPSO, Kaombo Norte, développera trois des six découvertes : Gengibre, Gindungo et Caril. Le deuxième FPSO, Kaombo Sul, produira les champs de Canela, Mostarda et Louro. Le démarrage de la production de Kaombo Norte est prévu pour 2018, celui de Kaombo Sul en 2019. Dès lors, les deux unités traiteront et stockeront la production à hauteur de 115 000 barils par jour chacune.
 
Cette architecture originale, ainsi que les expertises mises en œuvre dans le cadre de ce projet, font de Kaombo un condensé d’innovation.
 
KAOMBO, un projet en offshore très profond en Angola
Angola : exploration en offshore très profond à Kaombo
Angola : exploration en offshore très profond à Kaombo

Situé en Angola, Kaombo est un projet en offshore très profond, destiné à valoriser des gisements d'huile répartis sur 6 champs. Ceux-ci sont reliés par 300 km de pipelines sous-marins à 2 barges flottantes de production et de stockage en mer (FPSO), Kaombo Norte et Kaombo Sul.