Émirats arabes unis : un partenariat historique et durable avec ADNOC

Pays : Émirats arabes unis
Type de production : pétrole et gaz
Concessions : ADNOC Onshore, ADNOC Offshore (Umm Shaif-Nasr et Lower Zakum), Abu Al Bukhoosh

1,3
milliard de barils équivalent pétrole de réserves et ressources accessibles
employé sur un site industriel neb.jpg

Présent depuis près de 80 ans aux Émirats arabes unis, Total est l’un des plus anciens partenaires de la compagnie nationale ADNOC (Abu Dhabi National Oil Company). Grâce notamment à notre expertise reconnue dans les champs géants du Moyen-Orient, Total détient de nombreuses participations dans des concessions à terre et en mer. Après être entrés en 2015 dans la nouvelle concession ADNOC Onshore, nous avons renouvelé en 2018 notre partenariat pour les 40 prochaines années dans l’offshore. Fruit d’une confiance renouvelée avec ADNOC, cette étape marque la consolidation de notre présence au Moyen-Orient, région de croissance pour notre Groupe.

Concessions : une confiance renouvelée grâce à une expertise reconnue

Aux Émirats arabes unis, Total a construit une présence inégalée par la taille et la diversité de ses actifs et partenariats. En 2017, notre production s’est élevée à 290 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j).

Grâce au renouvellement récent des accords de concession, aussi bien en onshore qu’en offshore, nous avons obtenu un accès fiable et pérenne à des ressources de qualité et produites avec de faibles coûts techniques. Un succès dû à une confiance mutuelle et à l’expertise reconnue de notre Groupe.
 

ADNOC offshore : une expertise en mer historique

Pendant 65 ans, Total a détenu une participation de 13,3 % dans la concession d’ADMA (Abu Dhabi Marine Area). En mars 2018, nous avons signé un accord renouvelant notre partenariat avec les Émirats arabes unis pour 40 ans dans cette concession, désormais appelée « ADNOC offshore ».

La compagnie pétrolière nationale d'Abu Dhabi a misé sur notre expertise en nous accordant une participation globale de 25 % sur les deux champs en mer exploités par ADNOC offshore : 

  • Umm Shaif & Nasr : nous avons obtenu une participation de 20 % et sommes ainsi devenus le partenaire leader sur cette concession. Dans le cadre de cet accord, nous nous sommes également vus confier le rôle de leader technique pour développer les importantes ressources gazières du champ d’Umm Shaif ;
  • Lower Zakum : nous avons obtenu une participation de 5 %.

Ces champs, qui représentent environ 20 % de la production du pays, sont opérés par ADNOC Offshore détenue à 100 % par la compagnie nationale ADNOC.

En plus de ces deux champs, nous opérons le champ Abu Al BuKhoosh dont nous détenons une participation de 100 %. ADNOC a, ici aussi, renouvelé sa confiance à son partenaire historique en prolongeant, en 2018, la concession pour trois années supplémentaires.

59950.jpg

Cette concession consacre la relation historique entre Total et les Émirats arabes unis et couronne la qualité des équipes de Total. Nous pouvons tous être très fiers du travail accompli. 

Arnaud Breuillac
Directeur général Exploration-Production de Total

La présence offshore de Total aux Émirats arabes unis, c’est :

  • pour les deux champs Umm Shaif & Nasr et Lower Zakum :
    • près de 20 % de la production d’Abu Dhabi,
    • une production additionnelle de 80 000 barils par jour pour Total,
    • un accès à 1,3 milliard de barils équivalent pétrole de réserves et ressources pour le Groupe Total ;
       
  • pour le champ Abu Al BuKhoosh :
    • une production d’environ 8 000 barils par jour.


ADNOC onshore : des opportunités pour tous

290 000
barils équivalent pétrole produits par jour aux Émirats arabes unis en 2017

En 2015, nous avons signé un nouvel accord de 40 ans avec ADNOC pour la concession ADNOC onshore, précédemment appelée ADCO (Onshore Petroleum Operations Limited). Cette concession porte sur l’exploitation de 15 champs pétroliers onshore qui représentent plus de la moitié de la production des Émirats arabes unis.

Par ailleurs, nous nous sommes vus confier le rôle de leader technique sur le champ de Bu Hasa et le groupe de champs du South East (environ 2/3 de la production d’ADNOC onshore) : Asab, Sahil, Shah, Qusahwira et Mender.

Cet accord crée des opportunités pour chacune des parties. En effet, les Émirats arabes unis continuent à bénéficier de l’expertise et des compétences techniques du Groupe (géosciences, études de réservoirs, plans de développement des champs, gestion de projet…). Pour Total, ADNOC apporte une production d’huile stable à bas coûts techniques.

D'ici à 2020, le portefeuille de Total dans la zone devrait représenter près de 800 000 barils équivalent pétrole. 

Par ailleurs, Total détient 15 % d’ADNOC Gas Processing (anciennement GASCO), société qui produit des LGN (Liquides de Gaz Naturel) et condensats issus du gaz associé produit par ADNOC Onshore. Le Groupe détient aussi 5 % d’ADNOC LNG (anciennement AGGAS), société qui traite du gaz associé d’ADNOC Offshore pour produire du GNL, des LGN et des condensats.

Total Abu Dhabi Concessions Total Abu Dhabi Concessions

Total et les Émirats arabes unis : un partenariat solide et historique

Seule compagnie internationale à travailler en tant qu’opérateur aux Émirats arabes unis (via notre filiale Total ABK, sur le champ d’Abu AL Bukhoosh), Total se positionne aujourd’hui au premier rang des partenaires actifs dans le pays.
    
Cette relation solide et durable s’explique par la confiance accordée par les Émirats arabes unis à nos équipes pour relever des défis techniques d’envergure, notamment dans le domaine des géosciences. Depuis près de 80 ans, nous travaillons avec ADNOC sur toute la chaîne de valeur du pétrole et du gaz, de l’exploration jusqu’au shipping. Notre expertise EOR (Enhanced Oil Recovery), qui permet d’améliorer la récupération d’huile, en est un exemple.

Total accompagne aussi depuis plus de 70 ans les Émirats arabes unis dans leur effort de diversification énergétique. Notre participation de 20 % dans Shams 1, l’une des plus grandes centrales à solaire concentré au monde, située à 120 km au sud-ouest d’Abu Dhabi, illustre cet engagement.