Culzean : un grand projet gazier en Mer du Nord

Type de production : gaz à condensats
Opérateur : Total (49,99 %)
Partenaires : BP (32 %), JX Nippon (18,01 %)
Date de mise en production : juin 2019
Pays : Royaume-Uni
 

5 %
de la demande en gaz au Royaume-Uni couverts par Culzean
Le projet Culzean en mer du Nord britannique Le projet Culzean en mer du Nord britannique

Découvert en 2008, Culzean est un champ de gaz à condensats situé en mer du Nord, à 230 km au large d’Aberdeen, dans une zone longtemps restée inexplorée. Composé de deux réservoirs profonds, ses réserves sont estimées entre 250 et 300 millions de barils équivalent pétrole ; ce qui en fait le plus grand projet gazier développé au Royaume-Uni ces 25 dernières années. 

Le plus grand projet gazier en Mer du Nord depuis un quart de siècle

Situé sur le bloc 22/25a dans la zone est du Central Graben, au milieu de la mer du Nord, Culzean est un champ de gaz à condensats Haute Pression Haute Température (HP/HT). Il se compose de deux réservoirs profonds qui se trouvent à 4 300 mètres sous le fond de la mer dont les ressources sont estimées entre 250 et 300 millions de barils équivalent pétrole. Grâce à ces réserves considérables, la production de ce champ, lançée en juin 2019, devrait couvrir 5 % de la demande en gaz du Royaume-Uni, portant à 18 % la part de la demande nationale approvisionnée par Total. 

La profondeur et l’importance des réservoirs impliquent une installation hors du commun. Culzean comprend donc trois plateformes reliées entre elles par des passerelles : la première dédiée au forage et à la production d’hydrocarbures, la deuxième consacrée au traitement et à l’exportation du gaz et des condensats et la dernière réservée aux quartiers résidentiels du personnel. En complément, le projet comporte une unité flottante de déchargement (FSO, Floating Storage and Offloading) qui culmine à 52 mètres et mesure 243 mètres de long – soit l’équivalent de trois Airbus A380, les plus gros avions du monde. Ce FSO, nommé Ailsa, peut contenir jusqu’à 430 000 barils équivalent pétrole de gaz.

En outre, à chaque étape du développement du projet Culzean dont Total est devenu opérateur suite à l’acquisition de Maersk Oil en 2018, nous nous sommes efforcés, avec nos partenaires, de perfectionner les technologies que nous utilisons ainsi que nos modes de fonctionnement. Ainsi, nous avons eu recours à des techniques de forage plus efficaces qui nous ont permis d’atteindre des profondeurs allant jusqu’à 5 000 mètres, et nous avons optimisé la chaîne d’approvisionnement. Ces efforts ont contribué à réduire les coûts de 500 millions de dollars, soit près de 10 % du budget initial estimé. 

~ 300
millions de barils de réserves
5 %
des besoins en gaz du Royaume-Uni couverts par Culzean
-4 300
profondeur* à laquelle se trouvent les réservoirs
*en mètres
La mer du Nord, un pilier de la stratégie de Total
Carte des hubs de production en mer du Nord britannique
Carte des hubs de production en mer du Nord britannique

Glendronach, Tyra, Laggan-Tormore, Johan Sverdrup… Nos projets se multiplient en mer du Nord ; une zone géographique pleine d’avenir et importante dans la stratégie de Total. Avec Culzean, nous renforçons notre position au large du Royaume-Uni, un pays dans lequel le Groupe est présent depuis 1965. En nous appuyant sur les infrastructures déjà construites, nous créons de véritables hubs en mer du Nord britannique. Cela nous permet d’augmenter notre capacité de production et de contribuer ainsi à répondre aux besoins croissants en énergie. 

Culzean, un projet gazier offshore hors norme au Royaume-Uni

Un projet à la pointe de la technologie

Culzean est la plateforme offshore de Total la plus avancée sur le plan digital. Dès les premières étapes du projet, le recours aux nouvelles technologies a permis de garantir la sécurité et la performance et de faciliter la communication et la collaboration au sein des équipes opérationnelles.

Lors de la phase de conception, une maquette du site en réalité virtuelle – dans laquelle l’on pouvait se déplacer grâce à des avatars – a été élaborée afin d’évaluer les risques et d’imaginer des solutions. Cet outil a également permis d’optimiser l’espace et de faciliter l’accès aux équipements pour les opérateurs.

Les technologies digitales permettent également de rapprocher les équipes à terre et offshore, ce qui facilite les opérations au quotidien. Culzean est, par exemple, doté d’une SMART room (Support and Monitoring of Assets in Real Time, ou salle connectée pour le suivi et le partage à distance et en temps réel des données des actifs), dans laquelle sont collectées des données qui facilitent la gestion du travail de production et de maintenance. Bien plus qu’un simple espace, la SMART room incarne une philosophie opérationnelle reposant sur une variété d’outils digitaux, conçus pour fluidifier la communication entre les équipes onshore, le personnel de la SMART room et les opérateurs offshore. Dans ce cadre, les techniciens offshore sont équipés d’appareils portables leur permettant de recevoir des informations en temps réel de la part des équipes de support onshore. Ils peuvent ainsi réagir rapidement en cas de besoin et l’efficacité s’en trouve améliorée. Toutes ces technologies font de Culzean un projet véritablement tourné vers l’avenir.