Améliorer l'efficacité énergétique

Opérateur en haut du Reformer Régénératif à la Raffinerie de Donges Cyril LOUBERSAC, operateur extérieur  à la raffinerie de Donges

La consommation d’énergie est l’une des principales sources d’émissions anthropiques de gaz à effet de serre. L’amélioration constante de l’efficacité énergétique constitue un levier majeur pour infléchir la trajectoire des émissions de CO2 liées à l’énergie. Chez Total, nous améliorons l’efficacité énergétique de nos installations opérées et proposons à nos clients des solutions concrètes dans ce domaine.

Réduire nos émissions grâce à l’efficacité énergétique

+ de 10 %
de gain d’efficacité énergétique sur nos installations depuis 2010

L’efficacité énergétique est la clé pour continuer de réduire nos émissions directes de gaz à effet de serre (GES), déjà en diminution de 25 % sur nos activités opérées par rapport à 2010. Une baisse atteinte notamment grâce à la réduction du brûlage et à l’optimisation de nos installations.

Pour poursuivre nos efforts, nous avons choisi deux axes prioritaires :

- réduire le brûlage de routine des gaz associés à notre production : dès 2000, nous avions pris l’engagement de ne plus recourir au brûlage de routine sur nos nouveaux projets. En 2014, nous avons été la première compagnie à rejoindre la Banque mondiale dans la construction et le lancement de Zero Routine Flaring by 2030. Cette initiative regroupe plusieurs compagnies pétrolières et gazières, pays producteurs et institutions internationales qui partagent une ambition commune : mettre fin au brûlage des gaz associés à la production d'ici à 2030, avec un objectif intermédiaire de réduction du brûlage de 80 % entre 2010 et 2020. Un objectif que notre Groupe a atteint dès 2017.

- optimiser l’efficacité énergétique de nos installations, afin de mieux maîtriser leur consommation d’énergie et renforcer ainsi leur performance. Notre objectif : améliorer l’efficacité énergétique de nos installations de 1 % par an en moyenne sur la période 2010-2020. Pour y parvenir, nous avons fait évoluer les architectures et les équipements et introduit des innovations technologiques. A titre d’exemple, nous avons installé des systèmes de récupération de chaleur en sortie de turbines à gaz, évitant ainsi le recours à des fours ou chaudières.

En février 2019, nous nous sommes fixés un objectif de réduction des émissions de GES (Scope 1 & 2) sur nos installations oil & gas opérées : de 46 millions de tonnes (Mt) de CO2e en 2015 à 40 Mt CO2e en 2025. Les émissions Scope 1 et 2 concernent respectivement les émissions directes de GES et les émissions indirectes liées à la consommation d’énergie des sites opérés.

Contribuer à l’ efficacité énergétique de nos clients

+ de 10 Mt
de CO2 évitées depuis le lancement du programme Total Ecosolutions en 2009

Environ 85 % des gaz à effet de serre issus du pétrole et du gaz sont émis lors de l’usage final des produits (carburants pétroliers, gaz…), contre 15 % lors de leur production. Accompagner nos clients pour les aider à réduire leur empreinte carbone (et, ce faisant, à optimiser leur facture énergétique) est donc un enjeu essentiel. Nous le faisons à travers une offre à la fois globale et diversifiée :

- du conseil en performance énergétique. Avec notre filiale GreenFlex, spécialiste français de l’accompagnement des entreprises dans la transition énergétique et la performance environnementale, nous proposons une approche globale de l’efficacité énergétique à nos clients. Nos équipes élaborent des solutions opérationnelles et durables, qui combinent à la fois le conseil, l’accompagnement humain, l’intelligence des données et le financement pour des résultats concrets et durables ;

- notre programme Total Ecosolutions. Créé en 2009, ce label permet à nos clients de reconnaître la performance énergétique et environnementale de nos produits et services. Fin 2018, 97 de nos produits et services étaient labellisés « Total Ecosolutions » pour leur performance environnementale significativement supérieure aux standards du marché sur l’ensemble de leur cycle de vie.

La compensation carbone, un engagement complémentaire en faveur du climat

image_ameliorer_efficacite_energetique_8031

Compenser les émissions de carbone de tous les voyages en avion de nos collaborateurs tout en améliorant la vie de 45 000 personnes en Inde : c’est l’objectif du projet biogaz Adilabad.

En novembre 2017, nous avons signé avec la Fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand un accord pour lancer le projet biogaz Adilabad, au cœur de l’Inde. Basé sur le mécanisme de la compensation carbone*, ce projet vise à déployer 8 400 biodigesteurs dans les territoires ruraux du Telangana. Cette installation à l’usage d’un foyer transforme, par un procédé de fermentation, le lisier de bétail en biogaz pour la cuisson et l’eau chaude sanitaire. A la clé : 50 000 tonnes de CO2 évitées dans l’atmosphère par an pendant une décennie, l’équivalent des émissions liées à l’ensemble des déplacements en avion de nos collaborateurs.

* Le principe de la compensation carbone est que les impacts d'une tonne de carbone émise quelque part peuvent être neutralisés par la réduction ou la séquestration de l'émission d'une autre tonne de carbone ailleurs.