La F1 fait sa révolution énergétique… pour le bénéfice de tous

Formule 1

Des économies d'énergie à 300 km/h : tel est le défi posé par la nouvelle réglementation de la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Aux avant-postes de cette révolution : Total, engagé en Formule 1 depuis plus de 40 ans. 

Nos équipes de R&D conçoivent de nouvelles solutions d'efficacité énergétique qui, in fine, viennent améliorer la performance de nos carburants et lubrifiants. La Formule 1 est plus que jamais le laboratoire d’innovation du Groupe.

La FIA met la barre haut

Depuis la saison 2014, la FIA a imposé l'utilisation de nouveaux moteurs hybrides. Toutes les voitures utilisent désormais un V6 turbo, complété de 2 moteurs électriques. Cette motorisation devra faire preuve d'une efficacité redoutable : les bolides ne pourront pas embarquer plus de 100 kg de carburant, quand il en fallait jusqu’à 160 kg auparavant. Et pas question de prendre de risques, la fiabilité reste la priorité : chaque écurie ne disposera que de 5 moteurs pour toute la saison au lieu de 8 auparavant.

La F1 : laboratoire d'innovation de notre groupe

Au Centre de Recherche de Solaize, près de Lyon, nos ingénieurs travaillent avec les motoristes de Renault Sport F1 pour relever ce défi : délivrer autant de puissance et augmenter le rendement des ensembles mécaniques, en réduisant drastiquement la consommation et l'usure des moteurs. Ce sont ces mêmes ingénieurs qui mettent au point les carburants et lubrifiants pour les véhicules de tourisme. Les solutions qu'ils imaginent permettent à tous les automobilistes de rouler plus propre, plus loin.