L’excellence opérationnelle : une priorité absolue

Tanker au terminal pétrolier de Cap Lopez Tanker au terminal pétrolier de Cap Lopez

Acheminer le pétrole et le gaz des zones de production aux grandes régions de consommation nécessite une chaîne logistique à toute épreuve : transport maritime, gazoducs, sites de regazéification et de stockage… Chez Total, nous en maîtrisons chaque maillon.

Nous disposons d’ un transport maritime de 1er ordre

L’affrètement du pétrole et du gaz mobilise des savoir-faire techniques et d'encadrement particulièrement pointus. Notre priorité : assurer la sécurité de nos collaborateurs, de l’environnement, de nos installations et de nos productions tout au long du transport.

Pour ce qui est de l’activité de transport de pétrole, nous avons réalisé, en 2013, 3 000 affrètements pour transporter 115 millions de tonnes de pétrole brut et produits raffinés. Nous disposons en permanence d’une flotte affrétée à temps d’environ 50 navires. Tous les navires utilisés, surtout ceux de cette flotte, ont tous été sélectionnés selon l’une des politiques les plus strictes de l’industrie pétrolière. Pour nous assurer de leur respect, nous mettons en place une procédure de vérification appelée vetting. Les inspections effectuées portent notamment sur le bon fonctionnement des équipements, l'entretien du navire, la qualité des équipages et les procédures opérationnelles à bord.

En 2014, nous avons vendu plus de 12 millions de tonnes de GNL. Du gaz que nous avons transporté à bord de méthaniers ultra-performants, capables de maintenir une chaîne de très grand froid (-163°C) entre le site de liquéfaction et l’usine de regazéification.

Les routes de l’Arctique

Projet Yamal GNL en Russie

L'Arctique est une zone importante pour la croissance de la filière GNL. Toutefois, acheminer le gaz naturel depuis ces régions glacées est un exercice très délicat. Les méthaniers doivent en effet se frayer un passage au travers de couches de glace pouvant atteindre 2 mètres d'épaisseur. Pour relever ce défi, nous avons conçu un nouveau méthanier capable de briser la glace et de progresser par des températures de - 40°C.

 

Nos infrastructures terrestres

Nous disposons d’une infrastructure de pointe pour le transport terrestre de nos hydrocarbures. Ainsi, nous détenons des participations dans une trentaine de gazoducs et pipelines dans le monde. L’objectif : acheminer notre gaz et notre pétrole depuis leurs gisements jusqu’aux centres de stockage et grands points de consommation.

Le GNL, pour sa part, requiert une chaîne logistique spécifique, dotée de terminaux de regazéification. En effet, le gaz liquéfié doit devenir à nouveau gazeux, avant d’être injecté dans les réseaux de distribution. Participation directe ou réservation de capacités de regazéification, nous nous appuyons aujourd’hui sur 5 sites : Fos Cavaou (France), South Hook (Royaume-Uni), Hazira (Inde), Altamira (Mexique) et Sabine Pass (États-Unis). Auxquels s’ajoutera prochainement un 6ème site, à Dunkerque (France), où un terminal de regazéification est actuellement en construction.

South Hook, le plus grand terminal de regazéification d’Europe

Situé au pays de Galles, le terminal de South Hook stocke le gaz en provenance du Qatar, puis le distribue au marché britannique. Conçu pour accueillir les plus grands méthaniers du monde (260 000 m3), il est capable de regazéifier 15,6 millions de tonnes de GNL par an, et ainsi d’alimenter plus de 25 % de la demande britannique de gaz naturel.