Notre engagement : être un acteur industriel responsable

Visite de contrôle à Ras Laffan Visite de contrôle à Ras Laffan

Nous sommes un acteur industriel majeur en Europe et cette position nous confère une responsabilité dans notre secteur d’activité. Pour accompagner la mutation profonde du raffinage-pétrochimie, il nous revient d’anticiper et de nous adapter aux nouvelles exigences du marché dans le cadre d’une démarche sociale responsable.

Une démarche sociétale innovante pour anticiper l’avenir de nos sites

Le marché́ européen est marqué par une baisse durable de la consommation de produits pétroliers ainsi que par des déséquilibres significatifs entre la demande et l’offre. Pour y faire face, nous avons réduit nos capacités de raffinage et réalisé des adaptations industrielles de grande ampleur. C’est la condition absolue pour assurer un avenir pérenne à nos sites.

La réussite de cette transition repose sur l’anticipation et l’implication de toutes les parties prenantes. Notre démarche d’acteur responsable repose avant tout sur la concertation. Nous nous attachons aussi à maintenir dans l’emploi nos collaborateurs en tenant compte de leurs compétences spécifiques.

Nous sommes également un partenaire économique majeur des régions dans lesquelles nous sommes implantés. Nous contribuons à leur développement social, économique et environnemental. Ainsi, nous menons des actions volontaires de développement économique en partenariat avec les collectivités locales et l’État.

La transition industrielle de Carling : une démarche responsable

Située dans le département français de la Moselle, à la frontière avec l’Allemagne, notre plateforme pétrochimique de Carling ̶ Saint-Avold a pour ambition de devenir le centre européen des résines d’hydrocarbures du Groupe et un site leader pour les polymères en Europe. D’ici 2016, nous aurons investi 160 millions d’euros afin d’adapter Carling à l’évolution de la demande européenne et de restaurer sa compétitivité́.

Dans cette transition, nous accompagnons nos collaborateurs et les entreprises partenaires. Ce projet n’implique ni licenciement ni mobilité́ forcée, et nous recherchons pour chacun de nos collaborateurs une solution adaptée. Chez Total, nous sommes très attachés à maintenir un ancrage industriel fort et pérenne dans nos régions d’implantation, en capitalisant sur les compétences et le savoir-faire de nos équipes.

Reconversion du site des Flandres : engagements tenus

Le raffinage européen est confronté à une baisse structurelle et durable de la consommation de produits pétroliers. C’est ce qui nous conduit à prendre les décisions qui s’imposent comme arrêter les activités de raffinage de notre site de Dunkerque en France.

L’établissement des Flandres abrite désormais trois nouvelles structures :

  • un dépôt pétrolier stratégique pour la Côte d’Opale (DPCO) ;
  • le centre de formation Oléum, qui forme des techniciens et opérateurs sur des installations réelles. Il s’agit de la première école de formation aux métiers du raffinage au monde ;
  • le centre d’assistance technique ATCO, qui fournit une assistance de terrain aux autres raffineries du Groupe.

Dans tous les cas, nous avons formé les salariés à leurs nouveaux métiers et ce sont aujourd’hui plus de 200 personnes qui travaillent sur le site.

Fin 2016, l’établissement des Flandres accueillera également BioTfueL, une usine pilote de production de biogazole et de biokérosène de 2e génération. EcoPhos, une usine belge de phosphate alimentaire devrait également s'y implanter. 

Cette politique sociale s’est doublée d’un engagement durable auprès de la région :

  • investissements et aides financières aux entreprises dans le bassin d’activité du Dunkerquois ;
  • création d’un terminal méthanier en collaboration avec EDF et Fluxys ;
  • création d’une plateforme industrielle afin de redynamiser la région ; 
  • un partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie pour accompagner les entreprises locales dans le développement des compétences de leurs salariés.