La biodiversité : apporter une réponse adaptée à chaque milieu naturel

Girafe près d’un rig en Ouganda Girafe près d’un rig en Ouganda

Partout où nous opérons, nous mettons en place les moyens nécessaires pour préserver la biodiversité. Il s’agit aussi de garantir la pérennité des écosystèmes et des services qu’ils procurent aux communautés locales. Chez Total nous sommes actifs dans plus de 130 pays, dans des écosystèmes extrêmement variés. Notre approche biodiversité consiste donc à apporter une réponse appropriée à chaque situation.

Pourquoi c’est important

Qu’il s’agisse de produire de l’oxygène ou de polliniser les fleurs, les Hommes ont besoin des autres espèces vivantes. Donc, préserver la biodiversité, c’est aussi permettre le développement et le bien être de chaque espèce vivante. Or, cette biodiversité est parfois menacée. Des évolutions législatives importantes sont en cours pour y remédier, tant sur le plan national qu’international. Pour Total, il ne s’agit pas seulement de se conformer aux exigences réglementaires. Préserver la biodiversité là où nous opérons, c’est préserver le patrimoine et les modes de vie de communautés qui y vivent.

Biodiversité : notre approche et principes d’action au quotidien

Notre objectif est clair : éviter le plus possible l’impact de nos activités sur la biodiversité partout où nous opérons et ce tout au long de la durée de vie de nos installations ou de nos produits.

Notre méthode ?

  • Déployer l’approche ERC avec des objectifs concrets : Éviter- Réduire- Réhabiliter et lorsque nécessaire Compenser la perte de biodiversité. Nous appliquons cette approche durant toute la durée de vie de nos projets pour minimiser les impacts de nos activités sur la biodiversité. Et lorsque la situation le permet, contribuer à un impact positif ;
  • Prendre en compte la sensibilité des milieux : nous renforçons les procédures d’évaluation et de contrôle dans les régions où la diversité biologique est particulièrement sensible. Nous nous y imposons des exigences environnementales élevées, parfois supérieures à celles des législations et réglementations en vigueur. Nous nous sommes volontairement engagés à ne pas opérer dans un certain nombre de zones ;

Zones d’habitats sensibles : notre engagement

Le Groupe a pris l’engagement de ne pas mener d’activités d’exploration ni d’extraction de pétrole et de gaz dans le périmètre des sites naturels inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, en date du 4 juin 2013. Total exclut à ce jour de ses activités toute exploration de champs pétroliers en zone de banquise.

À lire aussi

En République démocratique du Congo, Total opère à proximité du parc des Virunga, un environnement naturel à préserver.

  • Gérer la biodiversité : nous intégrons systématiquement la gestion des risques et des impacts en matière de biodiversité dans notre Système de Management Environnemental (SME). Nous apportons attention tout particulière aux services écosystémiques que sont le climat et les ressources en eau. Chaque projet industriel du Groupe doit mesurer dès sa conception le risque biodiversité par le biais d'une étude de l'état initial et d'une étude d'impact. Ce risque fera l’objet d'un suivi régulier pendant toutes les phases du projet et ce, jusqu’au démantèlement de nos unités ;
  • Rendre compte : Total rend compte auprès de ses parties- prenantes de sa performance en lien avec la biodiversité.

Retrouvez toutes les informations sur notre site Sustainable Performance.

Yemen LNG : les coraux au cœur de notre plan d’action pour la biodiversité marine

Lors de l’étude préalable de notre projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel Yemen LNG, à Balhaf, sur la côté sud du pays, nous avons découvert de riches récifs coralliens. Nos experts ont par la suite modifié les plans des travaux initialement prévus afin de limiter leurs impacts sur les courants marins, les coraux et les poissons. Nous avons pris ces décisions en concertation avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et l’autorité locale en charge de la préservation de la nature.
Les équipes de Total ont cependant dû déplacer certaines colonies de coraux qui n’ont pu être évitées afin qu’elles puissent s’épanouir dans des conditions similaires à celles de leur habitat d’origine. Il s’agissait de la première transplantation de cette envergure dans le monde.

Améliorer la connaissance de la biodiversité

Une meilleure compréhension des écosystèmes est essentielle et possible grâce à la recherche scientifique. Nos efforts pour faire progresser la connaissance sur la biodiversité sont notamment portés par nos équipes Environnement du centre de Recherche de Lacq, dans le sud de la France.

Mesurer la sensibilité d’une zone passe aussi par une analyse fine du milieu local. C’est pourquoi notre démarche repose également sur une collaboration étroite avec les acteurs locaux. Leur connaissance du milieu nous apporte une expertise sur les enjeux de la biodiversité et nous aide à déterminer nos actions. Nous sommes ainsi partenaires, localement comme mondialement, d'organisations internationales de protection de la biodiversité comme Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) via le World Monitoring and Conservation Center (WCMC) et son programme Proteus, l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) ou plus spécialisé tel que le programme Business and Biodiversity Offsets Program (BBOP), voir d’organismes de spécialisés comme la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité.

Nous sommes également partenaires avec les associations professionnelles comme le l’IPIECA et son groupe de travail Biodiversité et le Cross Sector Biodiversity Initiative.

Enfin, depuis plus de 20 ans, le soutien à la recherche en biodiversité trouve également sa place au cœur des missions de notre Fondation d’entreprise.