Les déchets : développer notre démarche d’économie circulaire

Vue des moloks (conteneurs de déchets pour le tri sélectif) du relais de l’Adour Vue des moloks (conteneurs de déchets pour le tri sélectif) du relais de l’Adour

Réduire la quantité de nos déchets et valoriser ceux qui sont inévitables est une priorité. Cela contribue en effet à limiter notre empreinte environnementale tout en économisant les ressources pour les générations futures. Pour y parvenir, nous valorisons plus de la moitié de nos déchets et nous engageons à poursuivre nos efforts dans ce domaine.

Pourquoi c’est important

Le développement démographique et économique mondial exerce une pression croissante sur les ressources limitées de la planète. Pour répondre à ce défi, nous devons développer des produits et services moins consommateurs de ressources. Chez Total, nous considérons que cette contrainte est d’abord une opportunité. Celle d’améliorer notre compétitivité en réduisant nos coûts tout en permettant au plus grand nombre d’avoir accès à une énergie plus propre et plus compétitive.

Concevoir nos produits pour limiter leur empreinte environnementale

Plus de 80
produits et services bénéficient du label Total EcoSolutions à fin 2015

Nous réduisons nos déchets à la source grâce à une forte sensibilisation et à une meilleure conception de nos produits, services et procédés. Nous veillons également à ce qu’ils génèrent le moins de déchets possible. Pour ce faire, nous nous appuyons sur l’analyse du cycle de vie (ACV), une méthodologie reconnue d’évaluation environnementale. Elle permet de quantifier l’impact d’un produit depuis l’extraction des matières premières nécessaires à sa fabrication jusqu’à son élimination en fin de vie, en passant par les phases de distribution et d’utilisation.

Pour favoriser le développement de produits et services permettant à nos clients de consommer mieux et moins, nous avons lancé en 2009 le Programme Total Ecosolutions. Les produits démontrant sur l’ensemble du cycle de vie une performance environnementale ou sanitaire supérieure à celle du standard du marché sont regroupés sous notre label Total Ecosolutions.

Lumicene® : des matières plastiques plus fines et plus résistantes

Nos équipes en pétrochimie ont développé sous la marque Lumicene® une nouvelle génération de polyoléfines. Résultat : des emballages plus fins, nécessitant moins de matières premières pour leur fabrication et générant moins de déchets après leur utilisation. La gamme Lumicene® se décline en polyéthylènes, utilisés par exemple pour des emballages cosmétiques ou des gazons synthétiques, et en polypropylènes, dont les applications les plus courantes sont les gobelets ou les biberons.

Vers des filières industrielles de recyclage et de valorisation

Certains déchets ne peuvent être évités. Nous favorisons donc la revalorisation de nos déchets et participons au développement de filières industrielles de valorisation de nos produits en fin de vie (huiles usées, plastiques…).

Cela implique en premier lieu d’en assurer la collecte sélective. Les autorités et collectivités locales ont le pouvoir de l’organiser auprès de leurs administrés. Pour les soutenir, nous avons participé à la création de sociétés spécialisées comme Valorplast en France.

245 000  T
de plastiques recyclés, grâce à l’initiative Valorplast, soutenue par Total

Ensuite, pour apporter à ces déchets une seconde vie, il faut adopter une approche industrielle et mettre en place de véritables filières de traitement en vue du recyclage et/ou de la valorisation des déchets. Pour ce faire, nous misons sur le dialogue avec les experts du secteur, la concertation avec les acteurs publics et le soutien aux meilleures initiatives dans le domaine. Nous faisons ainsi émerger de véritables filières structurées.

Osilub : une deuxième vie pour les huiles usagées

En partenariat avec Veolia, nous avons créé l’usine Osilub au Havre, en France.

Opérationnelle depuis 2012, elle permet de retraiter 120 000 tonnes d’huile de vidange usagée par an, soit la moitié de la production française. Les huiles recyclées entrent ensuite dans la composition de la matière première utilisée par les raffineries pour la production de lubrifiant ou de carburant.

Naviguez par thème