Notre vision RH : anticiper pour être capable de gérer la complexité croissante des projets

visionrh-principal

Les bouleversements du monde de l’énergie ont également un impact sur les ressources humaines du Groupe. Savoir anticiper, et donc proposer une réelle « vision », conditionne la capacité de Total à relever d’importants défis. Nous veillons à la diffusion de la vision stratégique du Groupe auprès de nos collaborateurs au travers de l’Université Total et nous nous impliquons aussi dans l’éducation et la formation des populations des pays hôtes.

Être présents auprès de nos collaborateurs

Nous mettons en œuvre, au travers de notre politique de Ressources humaines, une démarche d'écoute et de dialogue avec tous les collaborateurs :

  • un séminaire mondial d’intégration ;
  • un entretien annuel ;
  • un second entretien, réalisé tous les trois ans en moyenne, avec un membre de l’équipe des Ressources humaines. Les informations détaillées sur ces sujets sont accessibles sur le site Total Careers.

L’Université Total : l’école interne du Groupe

Créée en 2005, l’Université Total  a pour mission de contribuer à développer l’avantage concurrentiel de Total. Elle donne la parole à des experts internationaux de haut niveau, venus de tous les horizons. Ils interviennent auprès de jeunes cadres récemment embauchés, de managers et de dirigeants.
Trois types d’interventions sont proposés sur les 5 continents :

  • les séminaires d’intégration,
  • les programmes de développement du leadership,
  • les conférences, plateformes de dialogue, pour se confronter à des visions externes sur des sujets-clés pour le Groupe.

Chaque année, 3 000 collaborateurs bénéficient des formations et séminaires dispensés par l’Université Total.

 

Veiller au développement des pays où le Groupe est implanté

Nous travaillons à la croissance et à la pérennité de nos activités, tout en œuvrant à l’essor économique des pays où nous sommes présents.

Les nouveaux projets conduits par Total, les emplois créés et les talents formés sont autant les priorités du Groupe que celles des communautés qui l’accueillent. Il en va de la légitimité de sa présence autant que de l’acceptabilité de ses activités.

L’embauche et le développement des compétences des professionnels locaux sont l’un des premiers moyens de pérenniser les retombées de nos activités partout où nous intervenons.

L’investissement dans l’éducation et la formation est un autre moyen essentiel pour accompagner le développement des pays dans lesquels nous opérons.

 L’éducation est un engagement à long terme. Que ce soit à travers la création d’une académie chez Total Abu Al Bukhoosh pour former au métier d’opérateur offshore aux Emirats arabes unis, la signature d’accords de coopération avec de grandes universités africaines, la création de chaires pour favoriser la recherche ou des programmes pédagogiques innovants, le Groupe affiche ses ambitions. Sans jamais se substituer aux États, mais au contraire en agissant de concert avec les autorités locales. C’est ainsi que nous concevons la mission des RH. C’est ainsi que nous contribuerons durablement et efficacement au développement des pays.

Isabelle Gaildraud, directeur Ressources humaines et Communication interne de la branche Exploration-Production de Total

Anticiper les besoins en compétences dans les zones de croissance

La demande d’hydrocarbures et de produits chimiques augmente considérablement dans les zones en croissance.

La Chine est au cœur de notre stratégie et nous devons y recruter nos équipes d’encadrement. En Afrique subsaharienne, autre axe de croissance majeur pour le Groupe, les besoins en compétences vont rester très importants (l’Angola et le Nigeria aujourd’hui, l’Afrique de l’Est demain).

Total se renforce également dans les grandes zones de consommation (Moyen-Orient, Asie, Afrique) et va être amené à recruter plus localement.