Dépôt d'un projet d'offre publique de retrait suivie d'un retrait obligatoire portant sur les actions émises par la société Elf Aquitaine

24 mars 2010 : TOTAL S.A. dépose auprès de l’Autorité des marchés financiers ("AMF") un projet d’offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire afin d’acquérir les 1 468 725 actions Elf Aquitaine non encore détenues, représentant 0,52 % du capital et 0,27 % des droits de vote d’Elf Aquitaine, au prix unitaire de 305 euros (coupon du solde du dividende 2009 attaché).

Sous réserve de la décision de conformité de l’AMF, l’offre publique de retrait sera ouverte dès le lendemain de la publication par l’AMF de l’avis d’ouverture, pour une durée de 10 jours de négociation. Les actions Elf Aquitaine visées par l’offre qui n’auront pas été apportées à celle-ci seront transférées, dans le cadre du retrait obligatoire au profit de TOTAL S.A. le jour de négociation suivant la clôture de l’offre, moyennant une indemnisation identique au prix de l’offre. A l’issue du retrait obligatoire, TOTAL S.A. devrait ainsi détenir, directement et indirectement, la totalité des actions Elf Aquitaine, actions qui seront dès lors radiées du compartiment des valeurs radiées du marché règlementé d’Euronext Paris.

Christophe de Margerie a déclaré : "Depuis dix ans, Elf Aquitaine est opérationnellement intégrée dans le groupe TOTAL. Le flottant d’Elf Aquitaine ne représentant que 0,5% du capital, il est logique d’offrir une sortie aux actionnaires minoritaires".

Un communiqué conjoint aux sociétés TOTAL S.A. et Elf Aquitaine ainsi qu’un projet de note d’information conjointe aux sociétés TOTAL S.A. et Elf Aquitaine sont disponibles ci-dessous et sur le site Internet de l’AMF (www.amf-france.org).